Attentat à Québec: deux hommes armés ouvrent le feu dans une mosquée, au moins 6 morts

"Attentat terroriste"

Attentat à Québec: deux hommes armés ouvrent le feu dans une mosquée, au moins 6 morts

Publié le :

Lundi 30 Janvier 2017 - 07:30

Mise à jour :

Lundi 30 Janvier 2017 - 07:42
Deux hommes armés ont pénétré dimanche soir dans une mosquée de la ville de Québec, au Canada, et ont ouvert le feu sur les fidèles, tuant six personnes. Ils auraient été arrêtés, mais leur identité et les motifs n'ont pas été dévoilés.
©Alice Chiche/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un "attentat terroriste dirigé contre les musulmans": c'est par ses mots que le Premier ministre canadien Justin Trudeau a qualifié l'attaque dimanche 29 d'une mosquée à Québec, capitale de province canadienne du même nom, qui a fait au moins six morts et huit blessés.

Deux hommes se sont en effet introduit dans les lieux, un peu après 19h heure locale (1h du matin en France). Le visage masqué, ils ont ouvert le feu sur les fidèles réunis pour la prière du dimanche soir, un office qui réunit, selon les témoignages, entre 60 et 100 personnes. Les victimes ont entre 35 et 70 ans selon les déclarations de la police. Le bilan reste encore provisoire.

Une vaste opération policière a été lancée et deux suspects ont été arrêtés, dont l'un a plusieurs kilomètres de la ville alors qu'il prenait visiblement la fuite. Les autorités de la police de Québec ne donnent cependant pas plus de précision sur l'identité et les motifs des deux personnes arrêtées. La police annonce sur son compte Twitter que la situation est maintenant "sous contrôle".

Cette attaque survient dans un climat de tensions croissantes autour de la communauté musulmane en Amérique du Nord. Elle intervient deux jours après la décision de Donald Trump d'interdire l'entrée des Etats-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans. Le lendemain de cette décision qui a déclenché une onde de protestations à travers le monde, Justin Trudeau annonçait que le Canada accueillerait tous les réfugiés, indépendamment de leur foi" et ne ferait pas de distinctions.

Cette mosquée, qui était également un Centre culturel islamique avait été la cible d'un acte islamophobe à l'été 2016, une tête de porc ayant été déposé devant ses portes. 

 

La police a annoncé l'arrestation de deux personnes.

Commentaires

-