Attentat à Saint-Etienne-du-Rouvray: un homme interpellé en Corse

Pratiquant d'un islam rigoriste

Attentat à Saint-Etienne-du-Rouvray: un homme interpellé en Corse

Publié le :

Mardi 10 Juillet 2018 - 11:44

Mise à jour :

Mardi 10 Juillet 2018 - 11:52
Un homme a été interpellé lundi en Haute-Corse, soupçonné d'être en lien avec l'un des deux tueurs du père Jacques Hamel assassiné dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray en 2016. Il avait payé un trajet en Blablacar à l'un des terroristes.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'individu gravitait dans l'entourage d'Abdel-Malik Petitjean, l'un des terroristes responsables de l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray qui a coûté la vie au père Hamel. Un homme de 30 ans a été interpellé lundi 9 en Haute-Corse et placé en garde à vue.

Le suspect a été appréhendé à Ghisonaccia (Haute-Corse) par des policiers de la sous-direction antiterroriste (Sdat) sur commission rogatoire d’un juge antiterroriste. Contrairement aux premières informations dévoilés à son sujet, il n'était pas fiché S mais était toutefois connu pour sa pratique de l'islam rigoriste.

L'individu a été placé en garde à vue -qui peut durer jusqu'à 96 heures dans le cadre d'une procédure judiciaire antiterroriste- dans les locaux de l'antenne bastiaise de la police judiciaire.

Lire aussi- Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray: "un veilleur" avait également signalé Kermiche sur Pharos

Membre du "deuxième cercle", selon l'expression d'un policier, de l’entourage d’Abdel-Malik Petitjean, il est interrogé pour déterminer s’il a pu jouer un rôle dans le passage à l’acte ou dans la radicalisation des deux tueurs présumés du prêtre Jacques Hamel dans son église de Seine-Maritime en juillet 2016. Son nom est apparu dans l’enquête car il aurait payé un trajet Blablacar à Abdel-Malik Petitjean quelques jours avant l’attaque, le 14 juillet 2016, précise CorseNetInfo.

Voir - Saint-Etienne-du-Rouvray: le terroriste Adel Kermiche était suivi par trois services de renseignement

"Né en août 1987 au Maroc, il était arrivé en Corse peu de temps après les faits, où il exerçait en auto-entrepreneur dans le secteur de l'électricité", précise France 3 Corse.

Le 25 juillet 2016, Abel Kermich, l'autre terroriste, annonçait sur Telegram quelque chose d'exceptionnel à venir. Le lendemain, avec Abdel-Malik Petitjean, les deux hommes pénétraient dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, assassinaient le père Jacques Hamel, et prenaient des otages. Ils seront abattus par la BRI de Rouen peu après. L'attentat avait été revendiqué par l'organisation Etat islamique.

Un trentenaire a été interpellé en Corse en lien avec l'attentat de Notre-Dame-du-Rouvray.

Commentaires

-