Attentats à Bruxelles: un rassemblement perturbé par des hooligans

Attentats à Bruxelles: un rassemblement perturbé par des hooligans

Publié le :

Dimanche 27 Mars 2016 - 16:30

Mise à jour :

Dimanche 27 Mars 2016 - 16:38
©Patrik Stollarz/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors que les Bruxellois se recueillaient place de la Bourse ce dimanche, des hooligans d'extrême droite sont venus perturber ce rassemblement pacifique, créant un climat de tension. Ils ont finalement été évacués par les forces de l'ordre.

Alors que face à la menace terroriste les autorités belges avaient finalement décidé d’annuler le rassemblement, prévu ce dimanche place de la Bourse à Bruxelles, en hommage aux victimes des attentats de mardi 22 mars, un rassemblement spontanée a tout de même eu lieu. Celui-ci c'est toutefois déroulé dans un climat de tension.

Des hooligans, vraisemblablement proches de l’extrême droite, ont perturbé le recueillement de centaines de personnes, réunies autour d’un parterre de fleurs. Vêtus de noir et portant des cagoules, ils sont arrivés de Vilevorde vers 14h45 et se sont installés sur les marches de la Bourse. "On est chez nous!", ont-ils scandé.  Se présentant comme un collectif baptisé "Casuals against terrorism", ils ont scandé des chants fascistes et allumé des fumigènes. Selon des sources policières citées par des médias belges, ils étaient environ quatre cent cinquante. Vers 15h40, les policiers sont d'ailleurs intervenus pour repousser les militants, notamment à l'aide de puissants canons à eau.

"La police anti-émeute tente de maintenir le calme place la Bourse. Jusqu'ici pas vraiment de violence, mais une certaine tension", a expliqué sur Twitter un journaliste d'ABC News.

Une "marche contre la peur" devait avoir lieu ce dimanche, partant de la place de la Bourse, dans le centre de Bruxelles, à partir de 14 heures. La Scala, chorale belge de renommée internationale, devait interpréter quelques titres pendant un lâcher de ballons avant le début de la marche. Puis, après une minute de silence en hommage aux victimes et à leurs proches, une prise de parole était prévue afin de montrer que la Belgique tient encore debout.  

Des hooligans d'extrême droite sont venus perturber un rassemblement pacifique à Bruxelles.

Commentaires

-