Attentats du 13 novembre: Salah Abdeslam se justifie face au juge

Attentats du 13 novembre: Salah Abdeslam se justifie face au juge

Publié le :

Vendredi 29 Juin 2018 - 07:40

Mise à jour :

Vendredi 29 Juin 2018 - 07:42
© DSK / POLICE NATIONALE/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Salah Abdeslam, le seul membre des commandos djihadistes du 13 novembre encore en vie est sorti de son silence jeudi. Jusque là, il n'avait évoqué qu'une fois les faits qui lui sont reprochés.

Salah Abdeslam est, brièvement, sorti de son silence jeudi 28. Le seul membre encore en vie des commandos djihadistes du 13 novembre s'est en effet présenté devant un juge antiterroriste à Paris.

Selon Europe 1 qui a cité une source proche de l'enquête, celui qui est actuellement incarcéré en dans la prison de Fleury-Mérogis a "fait une déclaration spontanée d'ordre général, à connotation religieuse et politique".

C'est la sixième fois que Salah Abdeslam est présenté devant un juge mais la seconde fois seulement qu'il sort de son silence. En mars dernier, il avait pris la parole au cour d'une confrontation avec Ali Oulkadi, l'un des hommes soupçonné de l'avoir transporté jusqu'à sa cachette de Schaerbeek dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015.

A voir aussi: Attentats du 13 novembre - Abdeslam parle et dédouane Ali Oulkadi

Jeudi, le djihadiste a donc pris la parole et énoncé des brides de justification.

"Nous ne vous attaquons pas parce que vous mangez du porc, vous buvez du vin ou vous écoutez de la musique, mais les musulmans se défendent contre ceux qui les attaquent", a-t-il expliqué après avoir dit s'en remettre "à Allah".

Cependant pas d'excuses envers les victimes, ni un seul regret dans les phrases qu'il a prononcé jeudi. Il a aussi évoqué Emmanuel Macron "dont la soif de puissance et de renommée appelle à faire couler le sang des musulmans".

"La sécurité ne régnera pas sur notre territoire tant que cela continuera", a aussi menacé celui qui est enfermé dans une cellule ultra-sécurisée.

Salah Abdeslam est à nouveau sorti de son silence devant le juge jeudi.


Commentaires

-