Attentats en Catalogne: "le bruit des gens qui se faisaient renverser" a marqué à vie les témoins de l'horreur

Attaques terroristes

Attentats en Catalogne: "le bruit des gens qui se faisaient renverser" a marqué à vie les témoins de l'horreur

Publié le :

Vendredi 18 Août 2017 - 17:38

Mise à jour :

Vendredi 18 Août 2017 - 17:40
Un double attentat terroriste à la voiture-bélier a fait 14 morts et plus d'une centaine de blessés jeudi et ce vendredi dans la nuit, à Barcelone et à Cambrils, dans la Catalogne. Sur les réseaux sociaux, les images de ces horreurs ont choqué le monde entier. Sur place, les témoins -qui ont vu des corps voler à La Rambla- racontaient des récits à glacer le sang.
© PASCAL GUYOT / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La Catalogne a subi jeudi 17 et ce vendredi 18, dans la nuit, un double attentat terroriste. La première attaque à la voiture-bélier a eu lieu dans le quartier des Ramblas à Barcelone. La seconde a été perpétrée à plus de 120 kilomètres de là, à Cambrils. En tout, selon un dernier bilan officiel datant de ce vendredi, 14 personnes ont été tuées et plus d'une centaine d'autres blessées. Des enfants se trouvent parmi les victimes.

Sur les réseaux sociaux, des images de corps inanimés, baignant dans des mares de sang après avoir été renversés par la fourgonnette blanche à La Rambla, et des témoignages à glacer le sang ont rapidement été publiés. Dans les médias espagnols, des personnes blessées et des touristes ayant assisté à ces scènes atroces se sont aussi confiés, sous le choc.

Amer Anwar, un recteur de l'université de Glasgow, présent sur La Rambla au moment de l'attaque, a témoigné sur Sky News: "J'ai entendu un gros bruit de collision et tous les gens dans la rue se sont mis à courir en criant".

Ellen Vercamm, qui prenait un verre avec des amis au Hard Rock Café, a raconté à El Pais avoir vu "des gens voler au passage de la fourgonnette blanche et trois cyclistes faire un vol plané".

Albert Tort, un infirmier de 47 ans, a tout de suite voulu apporter son aide aux victimes. "La police ne voulait pas me laisser passer au début mais lorsque j'ai dit que j'étais médecin, ils m'y ont autorisé. (…) C'était un désastre. J'ai vu six corps par terre. J'ai voulu sauver un petit garçon, mais c'était trop tard" a-t-il confié à El Pais.

Beaucoup de Français étaient sur place. Vingt-six d'entre eux ont été blessés dont 11 gravement. Plusieurs ont ensuite raconté l'horreur. Sur Europe 1, une jeune femme prénommée Aline, qui se trouvait aussi sur La Rambla, a été marquée par "le bruit des gens qui se faisaient renverser" et les cris "de ceux qui se faisaient marcher dessus" dans le mouvement de foule.

Une fois les blessés pris en charge par les secours, les rues de Barcelone ont été désertées. Mais ensuite, c'est la ville de Cambrils qui a été touchée. Un jeune homme, Joan Marc, a expliqué à l'AFP avoir entendu les coups de feu "et les gens qui hurlaient". "Je pensais que j'allais mourir. J'ai sauté sur la plage et je me suis caché".

Un autre témoin a raconté avoir vu deux corps au sol. "J'ai pensé qu'il s'agissait de deux terroristes car ils portaient ce qui ressemblait à des ceintures d'explosifs".

Pour rappel, une fourgonnette a foncé sur la foule, jeudi en fin d'après-midi au cœur de la Catalogne, dans le quartier des Ramblas de Barcelone. Revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique, cette attaque a fait au moins 13 morts et plus d'une centaine de blessés de 34 nationalités différentes. La seconde, elle, a eu lieu quelques heures plus tard, juste après minuit. Elle a été perpétrée selon le même mode opératoire dans la station balnéaire de Cambrils à 120 kilomètres au sud de Barcelone. Selon les services d'urgence de Catalogne, un policier et six civils ont été blessés dans l'attaque. Une femme, dans un état critique après l'attentat, a succombé à ses blessures, portant le bilan total à 14 morts. Les cinq passagers du véhicule ont été abattus par la police.

Les hommages se sont multipliés ce vendredi à travers l'Espagne, la France et toute l'Europe, après ce double attentat terroriste revendiqué par Daech.


Commentaires

-