Attouchée dans le métro, elle filme son agresseur (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 31 octobre 2018 - 18:50
Image
Station Gare de Lyon, sur la ligne 1 du métro parisien, le 22 novembre 2005
Crédits
© JOEL SAGET / AFP/Archives
La jeune femme a été attouchée dans le métro à Paris, elle a décidé de filmer son agresseur et de publier la vidéo.
© JOEL SAGET / AFP/Archives
Une jeune femme, qui dit avoir été victime d'un attouchement dans le métro parisien lundi, a filmé son agresseur et publié la vidéo sur Twitter. La publication a eu un succès retentissant, ce qui l'a motivée à porter plainte. Deux enquêtes ont été ouvertes.

Adélaïde, 35 ans, a fait une expérience peu envieuse et pourtant bien banale dans le métro. Lundi 30 alors qu'elle rentrait de Marseille par un train arrivant à Gare de Lyon, elle a été victime d'attouchements dans le métro. Un homme lui a touché les fesses contre sa volonté.

"Au début, j'ai pensé que je n'étais pas bien réveillée mais il s'est retourné et m'a fait un clin d’œil, le regard glaçant", a-t-elle expliqué à RTL. Elle a alors décidé de le filmer.

Une manière de prouver le comportement de son agresseur présumé, qui sur la vidéo cependant ne réitère par les actes qui lui sont reprochés, mais aussi de se protéger.

A voir aussi: Le réalisateur Abdellatif Kechiche (La vie d'Adèle) accusé d'agression sexuelle

Au cours de la vidéo l'homme s'arrête à plusieurs reprises pour se retourner et regarder en direction de la trentenaire. Il a fini par rebrousser chemin et quitter le champ de vision de la victime.

Descendue du métro 1 à Bastille, Adélaïde a tenté de prévenir deux contrôleurs de la RATP, croisés dans les couloirs. "Je n'étais pas bien alors je suis allée les voir, je leur ai montré mon portable, raconté mon histoire mais c'est tout juste s'ils m'écoutaient", s'est-elle désolée.

La jeune femme a donc décidé de dévoiler son histoire et la vidéo sur son compte Twitter mais aussi de porter plainte, "pas pour moi, mais pour les prochaines" et aussi pour "dénoncer ce genre de comportement".

Ce mercredi 31, deux enquêtes ont été ouvertes. Adélaïde a porté plainte moins de 48 heures après les faits, les caméras de vidéosurveillance de la RATP ont donc pu être utilisées par la police.

"Tous les agents de stations et personnels de sécurité reçoivent une formation sur les violences sexistes et sexuelles", a de son côté précisé la RATP qui a mis en place un numéro d'urgence en cas de situation d'agression sexuelle ou de tentative d'agression: le 3117.

A lire aussi:

Loiret: suicide d'un prêtre visé par une enquête pour "suspicion d'agression sexuelle"

Paris: agression homophobe du président d'Urgence homophobie (photo)

Nouvelle plainte pour agression sexuelle contre le député LREM Christophe Arend

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don