Aubervilliers: un an après la mort de Zhang Chaolin, la communauté asiatique continue sa lutte contre le racisme

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Aubervilliers: un an après la mort de Zhang Chaolin, la communauté asiatique continue sa lutte contre le racisme

Publié le 07/08/2017 à 16:47 - Mise à jour à 16:55
©Alain Jocard/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un hommage a été organisé ce lundi après-midi sur les lieux de l'agression de Zhang Chaolin, un Chinois décédé en août 2016 à Aubervilliers. Il avait été agressé par trois individus qui en voulait à l'argent qu'il était selon eux supposé détenir car asiatique.

Un an après les faits, la communauté asiatique d'Aubervilliers est encore sous le choc de la mort de Zhang Chaolin. Cet homme de 49 ans, d'origine chinoise, avait été violemment agressé par trois jeunes hommes alors qu'il rentrait chez lui après avoir été boire un verre avec un ami.

Ces derniers avaient agressé Zhang Chaolin à visage découvert le 7 août 2016 vers 18h à Aubervilliers pour voler le sac de l'ami avec qui il était. Au cours de la rixe, l'un des agresseurs avait asséné un violent coup de pied à la victime qui était tombé, sa tête avait heurté le trottoir. Ladite sacoche ne recelait qu'une paire de lunette, une batterie externe, un paquet de bonbons...

Le malheureux est décédé une semaine plus tard des suites de ses blessures. Une information judiciaire a été ouverte quelques jours après pour vol avec violences ayant entraîné la mort. Son décès a soulevé l'indignation de la communauté chinoise, très présente à Aubervilliers.

Le 21 août 2016, près de 2.000 personnes d'origine chinoise ont manifesté dans la commune pour protester contre les violences à répétition à leur encontre et réclamer des mesures de sécurité renforcées. Les Asiatiques sont la cible privilégiée des voleurs et, dans la majorité des cas, ne portent pas plainte.  

Le comité Sécurité pour tous a appelé tous les manifestants à se réunir sur le lieu du drame, au 59, rue de l'École à Aubervilliers. "La vigilance et la mobilisation dans ce combat contre l'insécurité et contre le racisme restent d'actualité", ont indiqué les membres de l'association dans un communiqué. Une gerbe doit être déposée à l'endroit de l'agression.

Un après les faits, trois suspects ont été renvoyés par la justice pour des faits de "vol avec violence ayant entraîné la mort". Il s'agit de deux jeunes âgés de 17 et 19 ans au moment des faits, qui sont renvoyés devant la cour d'assises des mineurs. Le troisième suspect, âgé de 15 ans au moment des faits, est lui renvoyé devant le tribunal pour enfants. L'un d'eux reconnaît avoir ciblé leurs victimes: "les personnes asiatiques ont plus d'argent". Le juge d'instruction a retenu une circonstance aggravante de l'agression commise en raison de "l'appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une nation".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le 21 août 2016, près de 2.000 personnes d'origine chinoise ont manifesté dans la commune pour protester contre les violences à répétition à leur encontre.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-