Aude: ivre, il frappe sa compagne à mort

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Aude: ivre, il frappe sa compagne à mort

Publié le 01/02/2018 à 12:46 - Mise à jour à 12:52
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une femme d'une quarantaine d'années est morte mardi à Limoux dans l'Aude sous les coups de son concubin. Ce dernier avait plus de 2g d'alcool par litre de sang. Le petit garçon du couple était présent dans l'appartement au moment du drame.

Un homme d'une trentaine d'années a frappé à mort mardi 30 janvier au soir sa compagne d'une quarantaine d'années. Les faits se sont déroulés vers 21h30 dans l'appartement qu'ils occupaient en concubinage, avec leur petit garçon de 18 mois, à Limoux dans l'Aude.

La mère de famille était agonisante quand les pompiers sont arrivés. Ils n'ont rien pu faire pour la sauver. Elle a succombé à ses graves blessures dans l'ambulance qui l'emmenait à l'hôpital.

Selon L'Indépendant, qui a révélé l'information, l'individu était ivre. Lors de son interpellation, un contrôle d'alcoolémie a été effectué et a révélé qu'il avait plus de 2g d'alcool par litre de sang.

Voir aussi: en 2016, plus de 85.000 victimes ont déposé plainte pour violences conjugales

L'homme a été placé en garde à vue différée et n'a donc pas pu être entendu par la police tout de suite étant donné son état d'ivresse avancé. Une autopsie de sa victime devait aussi être pratiquée pour confirmer la cause de la mort.

Le parquet de Carcassonne n'a pas encore qualifié les faits. Les magistrats attendent les résultats de l'autopsie et que le suspect puisse être interrogé.

Mais les témoignages récoltés par La Dépêche du Midi donnent une idée du contexte de ce drame conjugal.

Les voisins ont expliqué que les deux protagonistes se disputaient souvent, sur fond d'alcool. "Lui, il ne pensait qu'à boire, fumer, et emmerder le monde. Un jour, je lui ai demandé ce qu'il faisait dans la vie, il m'a répondu qu'il était fier de ne pas travailler. Ces derniers temps, il traînait avec les SDF dans le centre-ville de Limoux", a ainsi expliqué un voisin.

Il a aussi précisé que les gendarmes n'avaient jamais rien pu faire car la victime refusait à chacune de leurs interventions de porter plainte pour coups et blessures.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme qui a tué sa femme à coups de poing à Limoux était complètement ivre.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-