Aude: un sexagénaire battu à mort devant une maison de retraite, un suspect en garde à vue

Aude: un sexagénaire battu à mort devant une maison de retraite, un suspect en garde à vue

Publié le :

Dimanche 11 Septembre 2016 - 16:55

Mise à jour :

Dimanche 11 Septembre 2016 - 17:07
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un retraité de 67 ans a été frappé à mort samedi soir à Lézignan-Corbières dans l'Aude par un homme qui a été interpellé et placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte afin de déterminer si le meurtre est un "coup de folie d'un homme ivre" ou si les protagonistes se connaissaient, auquel cas le coupable présumé pourrait avoir eu un mobile.

Drame à Lézignan-Corbières dans l'Aude où un sexagénaire a été frappé à mort samedi 11 au soir pour des raisons que la police essaye encore de déterminer. Un homme a été interpellé et placé en garde à vue.

D'après les premiers éléments de l'enquête, le suspect est arrivé vers 20h30 dans la commune au volant d'un fourgon avec lequel il a percuté plusieurs véhicules. Il s'en est ensuite pris à un homme qui discutait devant la maison de retraite La Caponada avec un ami. Affolé, ce dernier, un occupant de l'établissement âgé de 67 ans, a essayé de secourir son camarade. Furieux qu'il intervienne, le meurtrier présumé l'aurait alors frappé plusieurs fois à la tête, à coups de canne ou de bâton. Dans le coma à l'arrivée des secours, le sexagénaire est décédée des suites de ses blessures.

Grâce au concours de témoins, les forces de l'ordre n'ont pas tardé à retrouver le suspect qui s'était enfui dans les rues du centre-ville. L'homme, qui vit à Lézignan-Corbières, a été placé en garde à vue. D'après le site Infos H24, il s'agit d'un marginal subsistant grâce à des petits boulots. Une enquête supervisée par le procureur de la République de Narbonne a été ouverte afin de déterminer si le meurtre est un "coup de folie d'un homme ivre" ou si les protagonistes se connaissaient, auquel cas le coupable présumé pourrait avoir eu un mobile.  Ce dimanche 11 au matin, le premier homme agressé, toujours en état de choc, n'avait pas encore donné sa version des faits aux enquêteurs. Une autopsie de la victime devrait avoir lieu lundi 12. 

 


Commentaires

-