Avalanche en Italie: sept corps extraits des décombres, le bilan porté à 24 morts

Avalanche en Italie: sept corps extraits des décombres, le bilan porté à 24 morts

Publié le :

Mercredi 25 Janvier 2017 - 16:01

Mise à jour :

Mercredi 25 Janvier 2017 - 16:06
©Photo AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les corps de quatre femmes et trois hommes ont été retrouvés dans la nuit de mardi à ce mercredi dans ce qu'il reste de l'hôtel de Rigopiano, détruit par une grosse avalanche le 19 janvier, en Italie. Le bilan s'est donc alourdi à 24 morts. Cinq personnes sont encore disparues. Et les secours estiment quasi nul les chances de les retrouver vivant.

Les jours passent et le désespoir grandit en Italie, dans la région des Abruzzes. Les secouristes ont sorti sept corps -quatre femmes et trois hommes- dans la nuit de mardi 24 à ce mercredi 25 des décombres de l'hôtel Rigopiano, dévasté par une avalanche la semaine dernière (consécutive au séisme qui avait eu lieu la veille du drame). Le bilan est désormais de 24 morts et cinq disparus. Onze personnes ont été miraculées depuis le 19 janvier, certaines ayant survécu 48 heures dans des espèces de poches formées sous les débris. Mais désormais les secours estiment quasi nul les chances de retrouver vivants les cinq derniers clients de l'hôtel.

Cette région du centre de l'Italie est frappée par une crise sans précédent, aggravée par les importantes chutes de neige qui se sont ajoutées aux nombreuses secousses. En comptant les secouristes à terre, et ceux intervenus par hélicoptère, 11.000 sauveteurs ont été mobilisés "pour essayer de sauver des vies humaines" a déclaré le chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni, ce mercredi.

Et pas seulement sur les opérations de secours sur l'hôtel enseveli. Il y a notamment eu cinq décès dus au froid et au tremblement de terre, ainsi que des centaines de personnes coupées du monde et des milliers de foyers privés d'électricité plusieurs jours.

Alors que mardi 24 les premières funérailles des victimes de l'avalanche avaient lieu, les yeux se tournaient vers le volet judiciaire du drame. Car une enquête pour homicide involontaire a bien été ouverte par la justice italienne pour déterminer d'éventuelles responsabilités dans cette catastrophe. Pour rappel, avant que la coulée de neige n'emporte tout, les clients de l'hôtel attendaient l'arrivée d'un chasse-neige, dans l'espoir d'être évacués. Mais ce dernier n'est jamais venu. Paolo Gentiloni a promis ce mercredi que tous les possibles dysfonctionnements seraient passés au crible mais qu'il ne fallait surtout pas transformer l'enquête en chasse aux "boucs émissaires".

 

Les secours ont pu sauver 11 personnes ensevelies sous les décombres de l'hôtel, mais 24 y ont perdu la vie, et cinq s'y trouvent encore, une semaine après le drame.


Commentaires

-