Aveyron: un homme jugé pour "jet de feuilles d'origine végétale" sur un policier

Insolite

Aveyron: un homme jugé pour "jet de feuilles d'origine végétale" sur un policier

Publié le :

Vendredi 13 Octobre 2017 - 16:03

Mise à jour :

Vendredi 13 Octobre 2017 - 16:24
Un militant anti-éolien était jugé mardi au tribunal de grande instance de Rodez pour "violences volontaires aggravées avec jet de feuilles d'origine végétale sur personne dépositaire de l'autorité publique". Les faits s'étaient déroulés lors d'un rassemblement en janvier dernier.
©Sandrine Néel/Flickr

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

C'est un procès pas comme les autres qui s'est déroulé mardi 10 au tribunal de grande instance de Rodez, dans l'Aveyron. Un homme comparaissait pour "violences volontaires aggravées avec jet de feuilles d'origine végétale sur personne dépositaire de l'autorité publique".

En janvier dernier, ce militant avait participé à une manifestation à Rodez contre l'implantation d'éoliennes. Le rassemblement s'était terminé devant la préfecture. A l'occasion de cet événement totalement pacifique, les participants étaient invités à "apporter de la terre pour enfouir leurs projets" selon Reporterre.

Des branches, de la terre ou encore des feuilles ont donc été déversées aux pieds des policiers, postés devant l'administration où se terminait le cortège. Mais l'acte n'a pas plu aux forces de l'ordre et quelques coups ont été échangés entre les deux parties avant que des CRS dispersent la foule à renfort de gaz lacrymogènes.

Tous les manifestants avaient fini par partir sans demander leur reste et l'incident avait vite été clos. Mais alors que Xavier Auboux, le militant qui comparaissait mardi, quittait la ville, celui-ci a été arrêté par quelques policiers qui l'avaient repéré. Muni d'un Opinel, arme de catégorie D, il a alors été placé en garde à vue et accusé d'avoir frappé l'un des policiers présents un peu plus tôt lors de la rixe.

Il n'en était rien, comme l'ont prouvé les vidéos des caméras de vidéosurveillance. Mais le policier concerné a tout de même voulu porter plainte contre cet électricien intérimaire pour "violences volontaires aggravées avec jet de feuilles d'origine végétale sur personne dépositaire de l'autorité publique". Cependant la victime n'a eu aucun jour d'arrêt de travail ni d'avis médical.

Son avocate pointe surtout du doigt la violence "psychologique" de l'acte de Xavier Auboux sur son client. Le militant a en effet déversé un sac de feuilles sur le policier ou plutôt "de la tourbe, un peu pourrie, c'est tout un symbole: la police-poubelle", a expliqué Me Gosset.

Xavier Auboux risque 500 euros d'amende et les frais de procédure alors que son défenseur a demandé la relaxe, il sera fixé le 14 novembre prochain.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
Xavier Auboux comparaissait pour avoir jeté des feuilles sur un policier lors d'une manifestation.

Commentaires

-