Bataclan: une élue condamnée pour avoir harcelé le père d'une victime

Bataclan: une élue condamnée pour avoir harcelé le père d'une victime

Publié le :

Mercredi 13 Décembre 2017 - 11:38

Mise à jour :

Mercredi 13 Décembre 2017 - 11:53
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une élue de Liévin a été condamnée à 24 mois de prison dont 18 ferme, mardi à Béthune (Pas-de-Calais), pour avoir harcelé le père d'une des victimes des attentats de Paris. Patrick Jardin a perdu sa fille Nathalie le 13 novembre 2015 au Bataclan.

Le verdict est tombé. Une élue de Liévin a été condamnée à 24 mois de prison dont 18 ferme, mardi 12 à Béthune (Pas-de-Calais), pour avoir harcelé le père d'une des victimes des attentats de Paris. Tout a commencé quelques jours après le drame, en novembre 2015. Déjà désemparé par la mort de sa fille, décédée sous les balles des terroristes au Bataclan, Patrick Jardin a vécu un deuxième cauchemar. Cessant toute activité professionnelle en raison de sa peine, il a commencé à recevoir de nombreux coups de téléphone d'une femme se faisant passer pour Lou Sirkis, la nièce du chanteur d'Indochine. 

"Elle m’a appelé pour me raconter que ma fille était homosexuelle, qu’elle avait été violée et qu’elle était enceinte au moment de l’attentat. A travers ce qu’elle disait, elle voulait me faire comprendre que j’étais passé à côté de la vie de ma fille", a raconté le père de famille à France 3. Mais l'élue ne s'est pas limitée aux appels téléphoniques. Pour une raison encore indéterminée, elle s'est fait passer pour la cousine de la défunte sur Facebbok. "Elle a récupéré une photo de Nathalie après une chute à vélo, où elle avait le visage tuméfié. Et elle racontait que c'est moi qui lui avait fait ça".

Finalement, le père de famille a décidé de porter plainte et s'est rendu compte, peu de temps après, qu'il n'était pas le seul à avoir été victime de cette dame. Après enquête, les forces de l'ordre sont finalement parvenues l'année suivante à identifier la conseillère municipale, l'interpellant dans la foulée. Outre sa peine de prison, elle devra également payer 5.000 euros de dommages et intérêts et 1.000 euros de couverture de frais de justice qu'elle versera au père de famille endeuillé.

A lire aussi - téléfilm sur l'attentat au Bataclan: une pétition pour dire non 

Pour rappel, le 13 novembre 2015, un commando djihadiste avait attaqué le Bataclan, une salle de concert de la capitale. Trois terroristes avaient procédé à une prise d'otages lors de laquelle ils avaient tué 90 personnes. Parmi les victimes se trouvait Nathalie, la fille de Patrick Jardin. Agée de 31 ans, elle était régisseuse lumière dans le monde de la musique. Le soir du drame, deux autres commandos se trouvaient dans les rues de Paris et aux abords du Stade de France et avaient fusillé à la kalachnikov de nombreuses personnes attablées en terrasses. 

Une élue a été condamnée à 18 mois de prison ferme pour avoir harcelé le père d'une victime du Bataclan.

Commentaires

-