Beauvais: contrôlée ivre au volant, une élue en charge de la Santé lourdement sanctionnée

Beauvais: contrôlée ivre au volant, une élue en charge de la Santé lourdement sanctionnée

Publié le :

Mardi 17 Octobre 2017 - 17:49

Mise à jour :

Mardi 17 Octobre 2017 - 18:05
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lors d'une vaste opération anti-délinquance la semaine dernière, Françoise Bramard, l’élue en charge de la Santé à Beauvais (Oise), a été contrôlée ivre au volant de sa voiture avec près de deux grammes d'alcool par litre de sang. La maire de la ville lui a retiré ses délégations.

Elle a visiblement abusé de la boisson. Lors d'une vaste opération anti-délinquance, Françoise Bramard, l’élue en charge de la Santé à Beauvais (Oise), a été contrôlée ivre au volant de sa voiture, selon une information rapportée par Le Courrier Picard. Les faits se sont déroulés le 13 octobre dernier à un péage de l'autoroute A16.  

Lors de son interpellation, qui a eu lieu à l'entrée de la ville, elle avait près de deux grammes d'alcool par litre de sang. Par conséquent, son véhicule a été immédiatement immobilisé tandis que son permis de conduire a été suspendu. Rapidement, la nouvelle s'est ébruitée et n'a pas tardé à faire réagir la maire de la ville, Caroline Cayeux.

"J’ai appris cette nouvelle avec consternation. Son comportement lui a fait courir des risques, ainsi qu’aux autres usagers de la route. De la part d’une élue, qui plus est en charge des questions de santé publique, c’est inacceptable", a-t-elle déclaré. Et d'ajouter: "Face à ce comportement inadéquat, j’ai décidé de lui retirer ses délégations".

De son côté, la principale concernée, qui sera prochainement convoquée par la justice, a été interrogée par Le Parisien. Reconnaissant son erreur, elle a expliqué au quotidien que son mari était dans un état d'ébriété encore plus avancée qu'elle et qu'elle n'avait donc aucune autre solution à sa portée. "J’ai pris le volant parce que mon mari n’était pas en état de le faire. Il risquait de mettre des vies en danger. Les nôtres et celles des automobilistes que l’on croisait. C’est la première fois qu’une chose pareille m’arrive".

Pour rappel, l'alcool est l'une des premières causes de mortalité sur les routes. Selon les chiffres de la sécurité routière, une personne qui a bu a 8,5 fois plus de risque d'être responsable d'un accident mortel. Au total, chaque année en France, 1.000 personnes sont tuées dans des accidents de ce type. 

L'élue avait près de deux grammes d'alcool par litre de sang.

Commentaires

-