Beauvais: un homme tué d'une balle dans la tête alors qu'il dormait, son ex-compagne arrêtée

Choc

Beauvais: un homme tué d'une balle dans la tête alors qu'il dormait, son ex-compagne arrêtée

Publié le :

Lundi 26 Juin 2017 - 08:10

Mise à jour :

Lundi 26 Juin 2017 - 08:11
En pleine séparation, une jeune femme de 24 ans a commis l'irréparable dans la nuit de samedi à dimanche, à Beauvais. Elle a tiré sur son compagnon alors qu'il dormait sur le canapé, avant d'expliquer à la police qu'elle avait été séquestrée et battue par le passé.
© VALERY HACHE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une jeune femme de 24 ans a tué son petit ami dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 à Beauvais dans l'Oise. Les deux amants vivaient une rupture amoureuse difficile. La victime, âgée de 25 ans, dormait sur le canapé du salon, de son appartement situé avenue de la République, quand son ex-compagne est venue l'abattre d'une balle en pleine tête vers 4h du matin, selon Le Parisien.

C'est l'auteure du coup de feu, tiré avec un vieux revolver calibre 38, qui a elle-même appelé les secours qui se sont rapidement rendus sur les lieux du crime avec la police. Sur place, elle a expliqué qu'elle avait été battue et séquestrée par son compagnon, mais les policiers, qui l'ont immédiatement placée en garde à vue, avaient de forts doutes sur sa version des faits. Bien que des proches du jeune couple aient confirmé des coups qui dataient de plusieurs semaines. Elle a d'ailleurs confirmé être présente, ce week-end là, de son plein gré. Et en inspectant l'appartement, les enquêteurs n'ont trouvé aucune trace de lutte.

Le voisinage, réveillé en pleine nuit par le coup de feu et le vacarme des policiers, était encore très choqué dimanche 25 au matin. Une habitante a confié au Parisien que la victime était "un homme sympathique (…) toujours disponible pour aider à monter les courses".

Une enquête pour meurtre a été ouverte et confiée à la sûreté départementale. La jeune femme a donc été placée en garde à vue pour 48 heures et devrait être déférée mardi 27 à Senlis, à l'est de Chantilly dans l'Oise, pour être mise en examen.

Une enquête pour meurtre a été ouverte et confiée à la sûreté départementale.


Commentaires

-