Beauvais: une petite fille de 4 ans laissée seule appelle les gendarmes parce qu'elle s'ennuie

Beauvais: une petite fille de 4 ans laissée seule appelle les gendarmes parce qu'elle s'ennuie

Publié le :

Lundi 20 Mars 2017 - 13:42

Mise à jour :

Lundi 20 Mars 2017 - 14:41
©OJO Images/Rex/SIPA
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Laissée seule chez elle, une petite fille de 4 ans a contacté vendredi après-midi la gendarmerie de Beauvais en composant le 17, comme ses parents lui ont appris. Mais aucun danger ne la guettait, la fillette souhaitait juste discuter.

En cas de vol, violences ou agression, la victime ou le témoin de l'infraction peut composer le 17, puisqu'il s'agit d'une urgence. C'est en tout cas ce que des parents originaires de l'Oise ont appris à leur petite fille de 4 ans. Alors quand cette dernière a été laissée seule dans sa maison vendredi 17 après-midi, pendant que sa maman allait faire "une petite course", elle n'a pas hésité à composer le numéro d'urgence, et est entrée en contact avec un militaire du Centre d'opérations et de renseignement de la Gendarmerie de Beauvais.

Visiblement, pour la fillette, s'ennuyer relevait d'une urgence extrême. Malgré le caractère quelque peu insolite de la situation, le gendarme est resté en ligne avec elle pendant près de 45 minutes afin de s'assurer qu'elle n'était pas en danger. Sur la page Facebook de la gendarmerie de l'Oise, il a expliqué que la petite fille avait "beaucoup de conversations" et de "nombreuses questions" à poser.

Dans le même temps, un autre gendarme cherchait les coordonnées des parents afin de tout de même envoyer une patrouille sur place. La maman de cette fillette est donc rentrée 45 minutes après le début du coup de fil, et a repris le combiné pour recevoir une réprimande du gendarme, qui lui a rappelé les dangers qu'un enfant pouvait courir en restant seul sans surveillance dans une maison.

La petite fille n'en  serait rien ressortie traumatisée de cette expérience. Au contraire. Elle s'est même fait un nouveau copain avec ce gendarme bienveillant, qu'elle a invité à son anniversaire et auquel elle espère bien pouvoir offrir un doudou.

La petite fille a gagné un nouveau copain et voudrait offrir un doudou à ce gendarme bienveillant. (Illustration)


Commentaires

-