Bébé abandonné dans un local à poubelles à Briançon: deux arrestations

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 11 octobre 2018 - 10:30
Image
Un médecin octogénaire va être le premier en Espagne à s'asseoir sur le banc des accusés mardi à Madrid pour une affaire de "bébés volés", un trafic qui aurait touché des milliers de familles sous la
Crédits
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
Un test ADN doit permettre de vérifier s'il s'agit bien des parents du bébé abandonné.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
Un bébé a été découvert vendredi à Briançon au niveau d'un local à poubelles. Un homme et une femme ont été interpellés mais ils nient être les parents du nourrisson.

Ils nient êtres les parents de l'enfant, l'ADN devra trancher. Un couple a été interpellé et placé en garde à vue mardi 9, soupçonné d'avoir abandonné son bébé. Il avait été retrouvé vendredi 5 près d'un bac à poubelles, à Briançon (Hautes-Alpes).

Un passant avait découvert le nourrisson, âgé d'à peine quelques jours selon les premières constatations, dans un cabas, emmitouflé dans des couvertures au pied de l'immeuble. Il avait prévenu les autorités et le secours. Un mot déposé dans le sac demandait de remettre l'enfant aux services sociaux, a rapporté Le Dauphiné libéré. Hospitalisé, le bébé se porte bien.

Voir: Le bébé meurt ligoté dans son lit: les parents devant la justice

Un appel à témoins avait été lancé et mardi un homme et une femme ont été interpellés dans le cadre d'une enquête ouverte pour délaissement d’un mineur de moins de quinze ans par personne titulaire de l’autorité parentale. L'homme a été remis en liberté le soir même et la femme l'a été mercredi 10.

Si les tests ADN demandés par le parquet démontraient qu'il s'agit bien là des parents, ceux-ci risqueraient jusqu'à sept ans de prison et 100.000 euros d'amende.  

Selon les policiers, l'enfant n'aurait pas été directement déposé près des poubelles. Le sac se serait trouvé à l'origine devant la porte d'un appartement, mais plusieurs personnes l'auraient successivement déplacé, ne se rendant pas compte qu'il y avait un bébé à l'intérieur.

Lire aussi:

Isère: un bébé d'un mois tué sur fond d'alcoolisme et toxicomanie des parents