Belgique - attentat à Liège: des témoins racontent la fusillade (vidéo)

Belgique - attentat à Liège: des témoins racontent la fusillade (vidéo)

Publié le :

Mardi 29 Mai 2018 - 13:50

Mise à jour :

Mardi 29 Mai 2018 - 13:58
Une fusillade a éclaté ce mardi matin à Liège en Belgique. Un individu, qui aurait crié "Allah Akbar", aurait poignardé deux policières avant de les abattre, et de tirer sur un passant (un automobiliste qui est décédé). L'assaillant a été neutralisé. Plusieurs témoins ont assisté à la tuerie, qui a eu lieu tout près d'un lycée.
© EMMANUEL DUNAND / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une tuerie. Un homme de 36 ans a ouvert le feu en s'en prenant à deux policières, boulevard d'Avroy à Liège, en Belgique. L'assaillant, qui aurait crié "Allah Akbar", aurait d'abord poignardé les deux femmes avant de les abattre avec une arme à feu -qu'il aurait arrachée à l'une d'elles- alors qu'elles étaient au sol.

Un automobiliste (un jeune homme de 22 ans) a aussi été abattu. Le terroriste présumé a été neutralisé par les forces de l'ordre. Une enquête pour infraction terroriste a été ouverte mais les autorités belges n'ont pour l'heure pas relevé le niveau d'alerte terroriste. Il reste à 2.

Plusieurs témoins ont assisté à la scène d'une rare violence. Le drame a eu lieu tout près d'un établissement scolaire: le lycée Athénée-Léonie-de-Waha. L'individu, qui s'appellerait Benjamin Herman, aurait d'ailleurs pénétré dans le hall du bâtiment, pris une femme de ménage en otage, avant de ressortir et d'être abattu par la police vers 11h.

Suivre le direct: fusillade à Liège - 3 morts dont 2 policiers, la piste d'un attentat privilégiée

Les élèves du lycée, profondément choqués, ont été confinés dans leurs classes avant d'être évacués. Aucun d'entre eux n'a été blessé mais tous ont été terrorisés.

Sacha, un jeune homme de 20 ans, originaire de Bastogne, a filmé la fusillade depuis la fenêtre de sa chambre d'étudiant. "J’étais en train d’étudier, fenêtre ouverte, lorsque j’ai entendu les coups de feu. Au début, j’ai pensé à des travaux. Ce n’est que lorsque j’ai entendu les sirènes de la police que je me suis dit que ça devait être grave", a-t-il déclaré au site belge La Capitale.

Comme lui, d'autres étudiants ont entendu les coups de feu. Un certain Victor J., étudiant en pharmacie, a aussi filmé ce qu'il voyait de sa fenêtre et a posté les vidéos sur Twitter. "Des rafales entendues il y a cinq minutes", a-t-il aussi écrit.

Au milieu de l'intervention des secours et des véhicules des forces de l'ordre, la panique régnait à Liège sur le boulevard d'Avroy et dans les rues aux alentours.

"En venant des Guillemins, au feu rouge à l'angle Boulevard d'Avroy - Boulevard Piercot, j'ai entendu au moins cinq coups de feu. Deux personnes ont commencé à courir, depuis un café du quartier vers le Parc d'Avroy. J'ai vu un homme avec une arme à feu qu'il pointait vers les gens qui couraient. Il portait une casquette noire, un haut noir et une sacoche à la taille", a raconté une journaliste de la RTBF.

"Je marchais sur le boulevard, j’ai entendu des coups de feu en face. Je voyais des gens qui couraient en criant de partir… J'ai commencé à avoir peur en voyant les gens courir", a aussi décrit un témoin.

Le responsable d'un bar à proximité du site de la fusillade a expliqué que le terroriste présumé avait tenté de pénétrer dans son établissement: "L'attaquant a essayé de pénétrer dans le restaurant, s'est acharné sur la porte d'entrée et a cassé la vitre de la première porte", forçant les employés à se barricader à l'étage.

Selon d'autres témoins, le ballet des ambulances, des différents véhicules de secours et de police, a commencé à se calmer vers 12h, mais de nombreux policiers restaient sur place.

Deux femmes et un homme ont été tués ce mardi dans une fusillade à Liège (Belgique). L'individu, qui a été neutralisé, aurait crié "Allah Akbar". La piste terroriste est privilégiée.


Commentaires

-