Belgique: une blague sur Facebook le fait passer pour un pédophile, il se fait harceler et menacer

Les dérives des réseaux sociaux

Belgique: une blague sur Facebook le fait passer pour un pédophile, il se fait harceler et menacer

Publié le :

Vendredi 11 Août 2017 - 14:35

Mise à jour :

Vendredi 11 Août 2017 - 14:59
Depuis quelques jours, un jeune homme de 13 ans est menacé et insulté sur Facebook suite à une mauvaise blague. Sa photo a été diffusée avec en titre "un pédophile à Charleroi". Elle a été retirée dimanche.
© LEON NEAL / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il vit l'enfer. Depuis quelques jours, un adolescent de 13 ans est victime d'une blague sur Facebook faite par un enfant de 12 ans. C'est via un générateur d'articles factices que l'auteur a diffusé la fausse information qui a été partagée plus de 6.000 fois en une journée. Retirée dimanche 6, cette "fake news", inventée par un ami de la victime, titrait "un pédophile à Charleroi" avec la photo du jeune homme.

L'adolescent à l'origine du canular ne voulait pas nuire à son ami mais les réseaux sociaux ont pris le dessus. Il a perdu le contrôle de sa bêtise et maintenant, la victime est quotidiennement menacée et harcelée. Interrogée par RTL Info, sa mère a réagi: "sur des sites du blagues, (...) il n’y a pas de modérateur, donc vous pouvez écrire tout et n’importe quoi, sur tout et n’importe quoi et utiliser des images, même d’enfants. Les conséquences, c’est que je ne le fais pas sortir, parce que je ne sais pas ce qui pourrait lui arriver". Elle s'est également indignée des personnes qui ont partagé l'article. "Il suffisait de cliquer sur l’image pour se rendre compte que c’était une blague (...) seulement, les gens ont juste lu +pédophile à Charleroi+, et ils l’ont partagé, sans plus, sans regarder plus loin".

La famille a également tenu à alerter sur ce phénomène dangereux des réseaux sociaux: "il faut lire, de la première lettre à la dernière lettre d’un article, et peut-être aussi vérifier les sources de l’article, parce que d’un petit rien, on peut, je ne vais pas dire ruiner la vie de quelqu'un, mais en tout cas, faire du mal à sa réputation".

Un démenti a été publié sur les réseaux sociaux afin de stopper la vague déferlante de haine qui s'abat sur le jeune homme depuis plusieurs jours.

 A PARTAGER SVP!!!  FAUSSE RUMEUR  Mon neveu (Ilaro DKZ) est victime d'une blague de très très mauvais...

Publié par Miranda Savignano sur lundi 7 août 2017

 

La blague sur Facebook a été partagée plus de 6.000 fois en une journée.


Commentaires

-