Belgique: Daech a tenté de recruter un détenu en lui écrivant une lettre

Terrorisme

Belgique: Daech a tenté de recruter un détenu en lui écrivant une lettre

Publié le :

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:11

Mise à jour :

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:20
Le quotidien belge "La Capitale" a révélé mercredi qu'un détenu de la prison de Saint-Gilles, au sud de Bruxelles, avait reçu un courrier qui lui aurait vraisemblablement été transmis par l'Etat islamique. La lettre lui proposait de rejoindre la Syrie et les zones de combat "pour trouver un but à sa vie". Une enquête a été ouverte.
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

D'ordinaire, Daech privilégie Internet et les réseaux sociaux pour faire sa propagande et recruter des combattants. Mais début septembre, le groupe terroriste aurait tenté de recruter un détenu de la prison de Saint-Gilles en Belgique en lui écrivant directement une lettre, comme l'a révélé le quotidien belge La Capitale mercredi 27. Une enquête a immédiatement été ouverte pour découvrir qui a pu expédier ce courrier.

La lettre, qui était accompagnée d'une photo d'un combattant de l'EI, invitait cet individu -incarcéré pour des affaires de drogue et de vol- à se rendre sur les zones de combat de Daech pour "trouver un but à sa vie". Lui était promis "un lopin de terre" contre sa collaboration. Le courrier contenait également un "guide" pour rejoindre la Syrie. Etait également indiqué comment prendre contact avec une personne en région bruxelloise qui devait l'aider dans son entreprise terroriste.

Selon la porte-parole de l'administration pénitentiaire belge Kathleen Van De Vijver, un tel fait est inédit. "On n'a pas connaissance d'un précédent", a-t-elle ainsi expliqué à la presse.

Mercredi matin, un Espagnol d'origine marocaine, soupçonné d'avoir dirigé depuis la Belgique une cellule de recrutement pour Daech, et d'avoir projeté des attentats, a été arrêté près de Bruxelles.

Les derniers chiffres officiels font état de plus de 410 départs de ressortissants belges vers la zone-irako-syrienne et les positions de l'Etat islamique. Seulement 30% seraient revenus en Belgique mais 288 sont toujours là-bas, et 126 sont présumés morts.

La lettre envoyée à la prison de Saint-Gilles en Belgique contenait un "guide" pour entrer en Syrie.

Commentaires

-