Belgique: explosion dans un centre sportif, un mort et quatre blessés

Belgique: explosion dans un centre sportif, un mort et quatre blessés

Publié le :

Vendredi 26 Août 2016 - 17:36

Mise à jour :

Vendredi 26 Août 2016 - 19:06
©Virginie Lefour/Belga
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une explosion probablement liée au gaz a eu lieu jeudi soir dans un centre sportif à Chimay, en Belgique, causant la mort d'une personne et en blessant quatre autres, dont deux grièvement. La bourgmestre a déclenché un plan communal d'urgence. Une enquête est en cours afin de déterminer les circonstances exactes du drame.

Drame en Belgique où une personne a été tuée et quatre autres blessées, dont deux grièvement, par une explosion dans le sud du pays jeudi 25. D'après les premiers éléments de l'enquête, il semblerait que la déflagration soit liée au gaz.

L'incident a eu lieu peu après minuit dans un centre sportif de Chimay où se trouvaient encore cinq personnes. Les deux blessés graves, souffrant de blessures, ont été transportés à l'hôpital de Loverval et au centre des grands brûlés de Neder-over-Heembeek, rapporte le Soir.be. Leur pronostic vital n'est pas engagé. Les deux blessés légers ont quant à eux été admis à l'hôpital de Chimay.

Etant donné le risque d'effondrement du centre sportif, un périmètre de sécurité a été installé autour du bâtiment et plus personne n'est autorisé à y pénétrer pour l'heure. Vendredi, des équipes de déblayage étaient mobilisées pour nettoyer les alentours du site, où des débris jonchaient le sol. Durant les prochains jours, la protection des lieux sera assurée par une société de gardiennage, révèle Le Soir

Selon un sapeur pompier, le bâtiment n'est pas alimenté en gaz de ville, aussi la catastrophe pourrait avoir été causée par l'explosion de bonbonnes de gaz qui se trouvaient dans le centre, rapporte le quotidien belge La Libre. Toutefois, rien n'est encore certain et une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes du drame. La bourgmestre de Chimay a déclenché un plan communal d'urgence et décidé d'annuler les activités qui devaient avoir lieu ce week-end dans la ville dans le cadre du festival Les Estivales. 

Car depuis l'attentat de l'Etat islamique qui a fait 32 morts à l'aéroport international de Bruxelles et dans une station de métro de la ville le 22 mars, la Belgique est sur ses gardes, son niveau d'alerte demeurant très élevé. 

 

Durant les prochains jours, une équipe de gardiennage s'assurera de la protection des lieux.

Commentaires

-