Belgique: un frère et une sœur arrêtés pour leurs liens supposés avec l'Etat islamique

Belgique: un frère et une sœur arrêtés pour leurs liens supposés avec l'Etat islamique

Publié le :

Samedi 10 Décembre 2016 - 15:06

Mise à jour :

Samedi 10 Décembre 2016 - 15:08
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Un homme de 21 ans et sa sœur de 19 ans, tous deux d'origine serbe et soupçonnés d'être liés à Daech, ont été interpellés la semaine dernière en Belgique, a-t-on appris ce samedi. Des vidéos d’exécutions ont notamment été retrouvées sur le téléphone portable du jeune homme.

Un frère et une sœur, originaires d'une famille musulmane serbe établie en Belgique et soupçonnés d'être en lien avec le groupe État islamique (EI), ont été arrêtés, a indiqué ce samedi 10 à l'AFP le parquet fédéral belge. Cette arrestation a eu lieu il y a une semaine et le parquet fédéral est chargé de l'enquête, a précisé le porte-parole du parquet, Eric Van der Sypt.

Le jeune homme âgé de 21 ans et sa sœur de 19 ans auraient effectué des traductions pour le magazine de propagande du groupe État islamique Dabiq. Sur le téléphone portable du jeune homme, des petits films très violents ont par ailleurs été découverts, parmi lesquels plusieurs vidéos d'exécution.

Les deux suspects proviennent d'une famille musulmane serbe qui a fui la guerre il y a 16 ans pour s'établir en Belgique. Tous deux ont été à l'école dans ce pays et se seraient radicalisés à l'insu de leurs parents.

Les traductions étaient envoyées via la messagerie cryptée Telegram, fréquemment utilisée par les sympathisants de l'EI et ses recruteurs.

Membre de la coalition internationale qui combat l'EI en Irak et en Syrie, la Belgique a été la cible d'un double attentat qui a fait 32 morts le 22 mars à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles.

Par ailleurs, l'enquête sur les attentats du 13 novembre avait révélé l'existence de cellules en Belgique et plus particulièrement dans la commune bruxelloise de Molenbeek, où a notamment été interpellé Salah Abdeslam.

 

Les deux suspects auraient effectué des traductions pour le magazine de propagande de Daech "Dabiq".

Commentaires

-