Bergerac: le cadavre d'un jeune homme retrouvé dans l'école élémentaire de Vaures

Bergerac: le cadavre d'un jeune homme retrouvé dans l'école élémentaire de Vaures

Publié le :

Lundi 16 Octobre 2017 - 14:41

Mise à jour :

Lundi 16 Octobre 2017 - 14:47
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le corps d'un jeune homme a été découvert sans vie dans une école de Bergerac en Dordogne ce lundi. La victime avait des tendances suicidaires et était recherchée depuis samedi.

Tout porte à croire qu'il s'agit d'un suicide. Le corps sans vie d'un jeune homme de 22 ans a été découvert ce lundi 16 au matin dans l'enceinte de l'école élémentaire de Vaures à Bergerac, par une employée de l'établissement.

Selon les informations dévoilées par France 3 Nouvelle-Aquitaine, il s'agirait d'un jeune homme, aux tendances suicidaires, recherché par les forces de l'ordre depuis samedi 14. Ce jour-là, il s'était rendu coupable d'un braquage à main armée contre une clinique vétérinaire. Sous la menace d'une arme de poing, il s'est fait remettre un puissant anesthésiant, normalement utilisé comme produit pour euthanasier des animaux, et s'est fait expliquer la démarche pour se l'administrer. Il a fait part de sa volonté de se suicider aux employés.

"C'était un jeune homme dépressif, qui vivait depuis peu sur Bergerac. Il semblerait qu'il avait fait part de ses intentions suicidaires lors du braquage de sa clinique", a précisé le maire de Bergerac Daniel Garrigues à la chaîne locale.

De nombreuses forces de l'ordre ont été déployées dans le week-end pour tenter de le retrouver, en vain. Un hélicoptère ainsi qu'un chien renifleur étaient également intervenus, sans succès également. Selon toute vraisemblance, le jeune homme s'est injecté le puissant anesthésiant avant de succomber.

L'école élémentaire de Vaures a été fermée pour toute la durée de la journée. Plusieurs enquêteurs de la police de la brigade de Bergerac et des médecins légistes étaient encore sur place ce lundi pour déterminer avec certitudes les circonstances du décès. Les élèves ont été emmenées dans une école voisine pour y passer la journée. Une cellule psychologique a également été ouverte.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


Le suicidaire était recherché depuis samedi 14.

Fil d'actualités




Commentaires

-