Bergerac: un python royal qui se baladait dans les cloisons d'un immeuble enfin capturé (photo)

Bergerac: un python royal qui se baladait dans les cloisons d'un immeuble enfin capturé (photo)

Publié le :

Vendredi 30 Juin 2017 - 14:57

Mise à jour :

Vendredi 30 Juin 2017 - 15:01
©Robert Sullivan/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un python royal, abandonné par son propriétaire il y a trois mois, et qui rodait dans un vieil immeuble de Bergerac depuis, a été capturé jeudi par des agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.

Les locataires de cet immeuble vivaient depuis plusieurs jours dans l'angoisse de se réveiller avec un serpent au pied du lit. N'en pouvant plus, certains avaient même préféré fuir. Mais heureusement l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a volé à leur secours.

Un petit python royal a été retrouvé jeudi 29 dans un immeuble du centre-ville de Bergerac en Dordogne selon une information de Sud-Ouest. Il avait été aperçu rodant dans les parages le 12 juin dernier. Et faisait depuis très peur aux occupants des lieux.

Pour le capturer, et permettre aux habitants de regagner leurs logements sereinement, un agent de l'ONCFS, Stéphane Labadie, a confectionné un piège en installant un tube en plastique avec une souris vivante au bout. "Une fois le serpent dedans, un système actionne une trappe qui se referme, capturant le serpent" a-t-il expliqué à Sud-Ouest.

Et c'est en relevant le piège ce vendredi 30 au matin qu'un membre de l'ONCFS s'est rendu compte que l'animal était capturé. Il va désormais pouvoir continuer à vivre sa vie de serpent, loin des cloisons de cet immeuble du vieux Bergerac. Une place lui a en effet été trouvée à l'Aquarium du Périgord noir, au Bugue, à l'est de Bergerac.

Ce python royal, qui n'est pas un animal dangereux ou venimeux et est à peine plus gros qu'une couleuvre, avait été laissé sur place par son propriétaire, qui a déménagé il y a trois mois sans signaler la disparition du petit reptile.

Ce python royal, qui n'est pas un animal dangereux ou venimeux et est à peine plus gros qu'une couleuvre, avait été laissé sur place par son propriétaire, qui a déménagé il y a trois mois sans signaler la disparition du petit reptile.


Commentaires

-