Bergère pourchassée par un loup: y a-t-il un problème avec le prédateur en France?

Bergère pourchassée par un loup: y a-t-il un problème avec le prédateur en France?

Publié le :

Jeudi 08 Juin 2017 - 11:59

Mise à jour :

Jeudi 08 Juin 2017 - 12:10
Depuis plusieurs années, les attaques de loups se multiplient et la psychose commence à envahir certaines régions. Vendredi dernier, le 2 juin, aux Rives (Hérault) une bergère a eu la peur de sa vie lorsqu'elle s'est retrouvée face à l'un de ces prédateurs.
©Jean-Christophe Verhaegen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle a probablement vécu l'une des plus grosses frayeurs de sa vie. Le 2 juin dernier, alors qu'elle gardait son troupeau de brebis, une bergère des Rives dans l'Hérault s'est retrouvée nez-à-nez avec un loup. Et à son grand désarroi, le prédateur semblait visiblement affamé: il était là pour chasser et a voulu s'attaquer à ses animaux.

"On s’est mis à fuir ensemble mais comme elles couraient plus vite que moi, je me suis retrouvée en queue de troupeau avec le loup qui nous pourchassait. J’ai eu très peur qu’il s’en prenne à moi. Là, je me suis mise à hurler tout en courant. Il était à une trentaine de mètres de moi", a-t-elle déclaré au micro de France Bleu Hérault. Et d'ajouter: "A ce moment-là, il m’a captée et il s’est arrêté net. Je courais mais je me retournais régulièrement pour voir où il était". Mais finalement, à force de crier, l'animal a pris peur et a fini par s'enfuir.

Pour rappel, les attaques de loups se produisent de jour comme de nuit, malgré la présence de bergers et de chiens de protection. De plus en plus nombreuses sur le territoire français, elles provoquent la psychose dans certaines zones. A tel point que le maire de Cornus (Aveyron), Christophe Laborie, a décidé de prendre des mesures radicales pour protéger la population de ces prédateurs.

Il y est désormais interdit aux habitants de laisser leurs enfants de moins de 10 ans sans surveillance en dehors de jardins clos et de transporter ou d'abandonner de la nourriture sur le territoire de la commune. Les parents doivent également donner la main à leurs enfants lorsqu'ils marchent dans le village. De plus, il est fortement déconseillé de se déplacer seul sur les chemins ruraux et d'y porter des habits réfléchissants, ce qui risquerait d'attirer les loups.

Face à cette réalité des plus inquiétantes, certains estiment qu'il faudrait augmenter le nombre maximum de spécimens de loup (mâles ou femelles, jeunes ou adultes) dont la destruction est autorisée par les préfets. Mais sans grande surprise, d'autres comme les défenseurs des loups ne sont pas du même avis. Dans un appel publié par FranceSoir, plus de 30 personnalités, dont Brigitte Bardot, Aymeric Caron, Pierre Athanase ou encore Paul Watson, ont demandé aux pouvoirs publics et aux politiques de ne plus céder aux lobbies de l’agriculture et de la chasse. Selon eux, "les dizaines de loups tués au cours de ces dernières années n’ont pas fait baisser la mortalité sur les troupeaux non ou mal protégés".

Les attaques de loups se multiplient en France.


Commentaires

-