Berriac: un mort et un blessé après une violente agression au couteau, un suspect interpellé

Berriac: un mort et un blessé après une violente agression au couteau, un suspect interpellé

Publié le :

Mercredi 23 Août 2017 - 06:52

Mise à jour :

Mercredi 23 Août 2017 - 06:53
©Mic/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme, suspecté d'avoir tué au couteau un passant et blessé un autre à Berriac, mardi a été interpellé en gare de Perpignan. Il a été identifié grâce au témoignage du blessé.

Un homme a été interpellé mardi 22 à la gare de Perpignan dans l'affaire de l'homme retrouvé mort, poignardé, lundi 21 sur la commune de Berriac, en banlieue de Carcassonne dans l'Aude. Le signalement de l'interpellé avait pu être diffusé grâce au témoignage d'un homme blessé à l'arme blanche au même endroit.

Les jours de cette seconde victime, a priori d’origine polonaise selon La Dépêche du Midi, ne sont pas en danger. Il a été blessé alors qu'il tentait de repousser l'agresseur de son ami de 56 ans, polonais également, mortellement poignardé par l'interpellé. Un tierce, proche des deux victimes, a réussi à fuir pour donner l'alerte, ce qui a permis aux secours de prendre en charge le blessé mais ils n'ont rien pu faire pour l'autre agressé. L'agresseur a profité de la confusion pour s'enfuir.

Selon le procureur de la République à Narbonne, David Charmatz, ce témoin a expliqué au policier "qu'il se trouvait avec deux compatriotes à la recherche d'un emploi saisonnier pour les vendanges". Et ce serait "fortuitement" qu'ils auraient rencontré l'agresseur, qu'ils connaissaient par ailleurs de Carcassonne.

Le suspect "est connu de la justice pour avoir été condamné neuf fois dont deux pour des faits de violences aggravées et une fois pour extorsion", fait savoir le parquet dans un communiqué. Ce dernier indique que cette personne se trouve sans domicile fixe et "vivait habituellement sur Carcassonne". Le parquet n'a pas donné plus de précisions sur l'identité du suspect ni sur les conditions de son arrestation.

Placé en garde à vue, l'interpellé a été entendu par les forces de l'ordre. 

Le suspect "est connu de la justice pour avoir été condamné neuf fois dont deux pour des faits de violences aggravées et une fois pour extorsion".


Commentaires

-