Besançon: simplement vêtu d'un cache-sexe, il frappe la vendeuse d'une épicerie pour une brioche

Place des Tilleuls

Besançon: simplement vêtu d'un cache-sexe, il frappe la vendeuse d'une épicerie pour une brioche

Publié le :

Jeudi 20 Avril 2017 - 18:55

Mise à jour :

Jeudi 20 Avril 2017 - 19:35
Défavorablement des forces de l’ordre, un homme vêtu d'un cache-sexe a agressé une vendeuse dans une épicerie de Besançon mardi. Le suspect refusait de payer une simple brioche.
©Victor/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le fait divers pourrait prêter à sourire s'il ne cachait pas une agression violente. Un homme de 28 ans a frappé une vendeuse d'une épicerie à Besançon, mardi 18, avant d'être interpellé. Motif de la violence: il refusait de payer une simple brioche.

Les faits se sont déroulés en fin d'après-midi dans l’épicerie de la place des Tilleuls à Besançon, rapporte L'Est Républicain. Visiblement peu sensible aux basses températures de cette fin avril, l'homme est quasiment nu, ne portant pour vêtement qu'un simple cache-sexe de tissu qui lui recouvre les parties génitales. En rien gêné par son curieux accoutrement, l'homme déambule dans les rayons à la recherche de ce qu'il est venu chercher: une bouteille d'alcool. Une fois sa quête accomplie, il se rend le plus naturellement du monde au comptoir pour régler son achat en bonne et due forme. Une fois cela accompli, il s'apprête à quitter les lieux quand il se ravise finalement et décide de prendre une brioche, visiblement pour sustenter sa faim.  

C'est là que la situation dégénère. En effet, le curieux individu ne dispose pas d'assez d'argent pour cette emplette. Il en averti d'ailleurs le personnel et entreprend de quitter l'épicerie avec sa bouteille d'alcool et la brioche de la discorde. C'est une autre vendeuse qui tente de l'en empêcher mais l'homme la frappe brutalement en plein visage.  D'autres clients viennent en aide à la victime et parviennent à maîtriser l'agresseur en attendant l'arrivée des forces de l'ordre. Une fois sur les lieux, les policiers interpellent cet homme.

Déjà très défavorablement connu par les forces de l’ordre, l’agresseur a passé une première nuit au commissariat. Visiblement déséquilibré, il devrait être prochainement présenté à un médecin spécialisé afin de déterminer s'il était responsable de ses actes au moment des faits. 

Les faits se sont déroulés en fin d'après-midi dans l’épicerie de la place des Tilleuls à Besançon.

Commentaires

-