Besançon : un père condamné pour avoir exhibé sa fille de 9 ans sur Internet

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 24 juin 2018 - 17:50
Image
Réconcilier le couple police-justice, une initiative dans le Val-d'Oise
Crédits
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
Le père de famille a été condamné à quatre ans de prison pour avoir agressé sexuellement sa fille pendant un an.
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
Un père de famille a été condamné à quatre ans de prison pour avoir agressé sexuellement sa fille de neuf ans entre 2015 et 2016 à Besançon, a-t-on appris samedi. De plus, il la forçait à s’exhiber sur Internet.

Un père de famille de 37 ans a été condamné à quatre ans de prison pour avoir abusé de sa fille de neuf ans durant un an, entre 2015 et 2016. La procureure de la République de Besançon a fait cette révélation à Franceinfo samedi 23, après la tenue du procès.

L’homme agressait sexuellement sa fille lors de ses droits de visite, lorsque son ex-compagne était absente.

Il a aussi été prouvé qu’il forçait son enfant à s’exhiber sur Internet.

C’est la jeune victime qui a fini par se confier à sa mère en 2016. Traumatisée par ce que lui faisait vivre son père, elle avait tenté de se suicider et avait été soignée dans une unité psychiatrique.

A voir aussi: Accusé de viols, il aurait torturé son co-détenu pour qu'il avoue à sa place

Le trentenaire a donc été condamné à quatre ans de prison pour agression sexuelle sur mineure de moins de 15 ans mais pas seulement.

Il s’est aussi vu retirer son autorité parentale. De plus, il a été condamné à verser 30.000 euros de dommages et intérêts à son enfant et 4.000 euros à la mère de cette dernière.

Pour finir, le père de famille devra aussi se soumettre à un suivi socio-judiciaire très strict.

Pour les délits comme les agressions sexuelles sur mineur, la durée d’un suivi socio-judiciaire est de dix ans.

‘’Les mesures à respecter peuvent prendre différentes formes telles que l’obligation de répondre aux convocations, de prévenir d'un changement d'adresse, l’interdiction de fréquenter certains lieux ou les injonctions de soins’’, rappelle d’ailleurs le ministère de la Justice sur son site.

Si le condamné ne s’astreint pas à ce suivi, il peut être puni de trois ans d’emprisonnement.

À LIRE AUSSI

Image
Gendarmerie-Enseigne-Illustration
Gard: le directeur qui dénonçait un viol commis par des élèves a été licencié
Le directeur de l'établissement scolaire du Gard qui avait aidé des parents a porter plainte pour viol a été licencié. La victime avait accusé deux camarades de classe...
22 juin 2018 - 22:16
Société
Image
Le syndicat de la magistrature (SM, gauche), réuni à Nice pour son 51e congrès, a publié samedi un r
Accusé de viols, il aurait torturé son co-détenu pour qu'il avoue à sa place
Erwan G. est actuellement jugé devant la cour d'assises de Douai (Nord) pour trois viols et quatre tentatives. Mardi, c'est un co-détenu, lui-même violeur condamné, qu...
20 juin 2018 - 20:47
Société
Image
Une prise d'otage était en cours vendredi matin dans un supermarché de l'Aude
Fréjus: il viole la sexagénaire dans un parc en plein jour devant des témoins
Vendredi, un individu a violé une femme de 67 ans qui promenait son chien dans un parc. Des témoins ont assisté à la scène et averti la police, pensant voir un couple ...
17 juin 2018 - 17:31
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.