Bessèges: un homme de 89 ans retrouvé battu à mort et les pieds ligotés

Bessèges: un homme de 89 ans retrouvé battu à mort et les pieds ligotés

Publié le :

Lundi 30 Octobre 2017 - 18:15

Mise à jour :

Lundi 30 Octobre 2017 - 18:38
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les gendarmes, sur l'alerte d'un voisin, ont découvert lundi le corps sans vie d'un homme de 89 ans dans sa villa de Bessèges, dans le Gard. L’octogénaire a été battu à mort et avait les pieds attachés. La piste criminelle ne semble pas faire de doute.

La scène de ce qui est sans aucun doute un crime est effroyable. Un homme de 89 ans a été découvert chez lui, battu à mort et les jambes attachées. Les enquêteurs n'ont pour l'instant pas de piste certaine dans cette sordide affaire.

Les faits se déroulent dans la commune de Bessèges, dans le département du Gard. Ce lundi 30, le malheureux octogénaire a été retrouvé gisant dans sa villa dans cette ville de 3.000 habitants en plein cœur du parc national des Cévennes.

C'est un voisin qui a donné l'alerte à la gendarmerie. Vers 8h30 ce matin, il a découvert que, devant la maison de la victime, se trouvait une échelle posée contre le mur. A la fenêtre, un carreau était cassé laissant penser à une intrusion. A l'intérieur, une scène de crime et une victime qui a été frappée "avec violence" selon les premières constatations de la gendarmerie. Au point de lui faire perdre la vie.

L'homme était bien connu dans le village. Décrit comme avenant avec les autres habitants, il était malgré son âge avancé en pleine possession de ses moyens.

Des techniciens en identification criminelle sont intervenus sur les lieux pour effectuer des prélèvements sur le cadavre de l'octogénaire et à l'intérieur de l'habitation. Le pôle criminel du palais de justice de Nîmes a été saisi, confirmant que l'enquête s'oriente sur la piste de l'homicide.   

Une autopsie va être pratiquée sur la malheureuse victime pour confirmer avec exactitude les causes de la mort.

Les gendarmes ont découvert l'octogénaire mort chez lui, le visage tuméfié.


Commentaires

-