Béziers: le dealer donne son adresse sur Snapchat et reçoit la visite des policiers

Béziers: le dealer donne son adresse sur Snapchat et reçoit la visite des policiers

Publié le :

Jeudi 15 Février 2018 - 17:36

Mise à jour :

Jeudi 15 Février 2018 - 17:44
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un dealer de Béziers a été arrêté lundi par la police. Il avait donné son adresse, où il trafiquait des stupéfiants, dans une vidéo publiée sur Snapchat.

Le dealer était une sorte de Petit Poucet. Il a semé suffisamment d'indices pour que les forces de l'ordre puissent remonter à lui, sans trop de difficultés il faut en convenir. Un homme, trafiquant de stupéfiants, a été interpellé lundi 12 par les policiers de Béziers. L'individu n'avait pas été très discret sur la localisation de son point de vente illicite

L'affaire débute jeudi 8 avec l'interpellation d'un homme qui venait d'acheter quelques grammes de cannabis au dealer susnommé par les hommes de la brigade anti-criminalité. Ce dernier avoue alors aux forces de l'ordre qu'il vient de faire emplette de ce produit stupéfiant chez un homme du quartier rapporte Midi Libre.

A voir aussi: Nancy - un jeune dealer confond des policiers avec ses amis et se fait arrêter pour détention de drogue

Commençant leur enquête, les policiers découvrent le lendemain une vidéo mise en ligne sur le réseau Snapchat par un groupe d'amis "qui indiquait comment se rendre directement à l'appartement du revendeur désigné par le consommateur la veille", précise le quotidien.

Les enquêteurs de la Bac et les policiers de la brigade de sûreté urbaine ont alors investi lundi l’appartement suspect, situé à proximité de deux collèges. Sur place, ils ont découvert sept personnes, dont quatre mineurs, en train de consommer du cannabis. Interpellées, toutes ont été placées en garde à vue. Vingt-cinq grammes d’herbes, une barrette de résine, une balance et des téléphones portables ont été saisis dans l’appartement.

Six d'entres elles sont ressorties du commissariat avec un simple rappel à loi tandis que le dealer présumé a été maintenu en détention car faisant l'objet "d'une fiche d'écrou dans le cadre d'une autre affaire de produits stupéfiants". Il sera prochainement présenté dans le tribunal correctionnel.

 

Le dealer interpellé a été placé en détention provisoire.


Commentaires

-