Béziers: le funérarium présente le mauvais corps à une famille en deuil

Béziers: le funérarium présente le mauvais corps à une famille en deuil

Publié le :

Mardi 16 Janvier 2018 - 11:44

Mise à jour :

Mardi 16 Janvier 2018 - 11:50
Samedi, à Béziers, alors que les proches de Gilbert Petit, mort à l'âge de 86 ans, venaient se recueillir près de sa dépouille avant l'inhumation, ils ont eu la désagréable surprise de découvrir le mauvais corps dans le cercueil qu'ils avaient choisi pour lui. Et même dans son costume. Les pompes funèbres se sont confondues en excuses.
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les derniers adieux à un proche sont suffisamment douloureux en-soi. Mais une erreur perturbant ces instants peut vite transformer l'émotion du deuil en rage. Samedi 13, à Béziers, la famille de Gilbert Petit, mort à l'âge de 86 ans, s'est réunie au centre funéraire le Pech Bleu pour le voir une dernière fois dans son cercueil avant l'inhumation.

Mais quel n'a pas été leur choc en s'apercevant que le corps à l'intérieur du cercueil -que ses filles avaient choisi, et même du costume qu'elles avaient précautionneusement sélectionné- n'était pas le sien. C'était celui d'un homonyme, a révélé France Bleu Hérault, qui a recueilli les témoignages de la famille Petit, sous le choc.

Lire aussi: l'hôpital annonce par erreur à un patient qu'il a un cancer

"Un autre homme était dans le costume de mon père. Et de voir quelqu'un d'autre dans le cercueil choisi... C'est épouvantable", a déclaré sa fille aînée Jocelyne.

Le personnel des pompes funèbres s'est confondu en excuses et a demandé quelques instants supplémentaires aux proches pour faire le changement. Mais le soin apporté au corps de Gilbert Petit n'a pas été suffisant selon sa deuxième fille: "Pour moi, il n'y a pas eu de respect de la dépouille lorsque notre Papa nous a été présenté. Il n'était pas préparé correctement".

Manuel Sauveplane, PDG du centre funéraire, a expliqué qu'une partie des prestations ne serait pas facturée à la famille et aussi dit que s'il y avait eu une erreur, c'est aussi à cause de l'absence du prénom sur les "tiroirs" dans lesquels sont entreposés les corps avant la préparation pour la mise en bière.

Les pompes funèbres de Béziers ont confondu un cadavre avec un autre samedi, et ont donc exposé le mauvais corps dans le cercueil de Gilbert Petit.


Commentaires

-