"À bientôt, traître à la race": deux hommes condamnés pour avoir menacé le prince Harry

"À bientôt, traître à la race": deux hommes condamnés pour avoir menacé le prince Harry

Publié le :

Mardi 18 Juin 2019 - 16:45

Mise à jour :

Mardi 18 Juin 2019 - 16:53
© Ben STANSALL / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Deux jeunes hommes ont été condamnés à de la prison ferme ce mardi 18 au Royaume-Uni pour avoir menacé de tuer le prince William. Les deux prévenus appartiennent à une organisation néo-nazie. 

Il n'avait pas supporté le mariage du duc de Sussex avec Meghan Markle, une femme métisse. Un étudiant de 19 ans qui avait qualifié le prince Harry de "traître à la race" sur un réseau social, accompagnée d’une image menaçante, a été condamné ce mardi à quatre ans et trois mois de prison ferme par un tribunal londonien.

Le prévenu, Michal Szewczuk, avait posté sur Gab, un réseau social prisé des partisans de l’extrême droite, une photo du frère du prince William sur un pistolet contre la tête, sur fond de tâche de sang avec la légende "À bientôt, traître à la race". L'image était accompagnée d'une croix gammée ensanglantée et d'un Soleil noir (un symbole ésotérique repris par l'iconographie nazie).

Au domicile du suspect, les enquêteurs ont mis la main sur des lectures compromettantes. Michal Szewczuk était en possession le White Resistance Manual, un livre circulant dans les milieux suprémacistes et qui explique notamment comment fabriquer des bombes artisanales, ainsi qu'une publication d'Al-Qaïda expliqaunt comment commettre des attentats.

Lire aussi – Le prince Harry et Meghan Markle ont reçu une lettre raciste

"Les messages que j’ai vus et lus sont à la fois odieux et de nature criminelle en raison de leur intention claire d’encourager les actes terroriste", a expliqué lors de l'audience la juge Rebecca Poulet selon les médias d'outre-Manche. Le prévenu a plaidé coupable d’incitation au terrorisme lors de son procès.

Il était jugé en même temps qu'Oskar Dunn-Koczorowski qui a pour sa part écopé de 18 mois de prison ferme. Les deux étudiants sont soupçonnés d'appartenir la branche britannique d'un groupuscule néo-nazi américain Atomwaffen ("Arme nucléaire" en allemand). Le groupe estime que les policiers "doivent être tués", qu'il est "légitime" de violer des femmes blanches pour "assurer la survie de la race aryenne" et que les femmes blanches qui épousent des non-blancs doivent être "pendues".

Oskar Dunn-Koczorowski avait envoyé des messages sur Gab pour soutenir le néo-nazi Anders Brevik, l’auteur d’une tuerie qui avait fait 77 victimes en 2011 en Norvège et approuvait les menaces de nettoyage ethnique des Albanais.

Les accusés ont comparu devant le tribunal par vidéoconférence depuis la prison de Belmarsh et n’ont pas réagi au moment de leur condamnation.

Voir:

Le prince Harry, ex-trublion reconverti en père de famille

Le prince Harry et son épouse Meghan présentent leur fils Archie

Deux jeunes hommes ont été condamné à de la prison ferme ce mardi 18 au Royaume-Uni pour avoir mencer de tuer le prince William.


Commentaires

-