Blessé, il se livre à la gendarmerie et s'accuse d'avoir égorgé un homme

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Blessé, il se livre à la gendarmerie et s'accuse d'avoir égorgé un homme

Publié le 20/04/2018 à 11:07 - Mise à jour à 11:26
© DAMIEN MEYER / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 52 ans a été tué ce vendredi matin à son domicile à Montferrier-sur-Lez (Hérault). L'auteur présumé des faits s'est rendu à la gendarmerie. Il est blessé et a été hospitalisé.

L'individu a choisi de se constituer prisonnier. Un quinquagénaire s'est livré ce vendredi 20 à la gendarmerie à la brigade de Jacou-Clapiers, au nord de Montpellier dans l'Hérault. Il s'est accusé du meurtre d'un homme devant les forces de l'ordre.

L'individu qui s'est rendu était blessé et présentait une plaie infligée par une arme blanche. Selon le premières constatations rapporté par le journal local Métropolitain, il se serait automutilé. Pris en charge par les secours, il a été conduit à l'hôpital après avoir été soigné devant la gendarmerie où il s'était rendu en voiture. Il a été pris en charge par des sapeurs-pompiers et un médecin du Service départemental d'incendie et de secours de l'Hérault.

Lire aussi - Seine-Saint-Denis: un homme écroué, soupçonné d'avoir égorgé sa compagne

Les gendarmes ont immédiatement dépêché une équipe à l'endroit où le blessé affirme avoir tué quelqu'un. Sur place, à Montferrier-sur-Lez, ils ont découvert le corps sans vie d'un homme de 52 ans, égorgé à l'arme blanche. Les militaires n'ont pu que constater son décès.

Selon le témoignage du suspect, il aurait eu une dispute avec sa victime dans l'appartement de ce dernier qui aurait dégénéré en pugilat au cours duquel il aurait poignardé le quinquagénaire avant de prendre la fuite. Le cadavre a été découvert dans le jardin se qui laisse penser que la victime a tenté d'alerter les secours.

Une enquête a été ouverte, elle devra faire toute la lumière sur les circonstances de ce meurtre. Le blessé devrait être placé en garde à vue lorsque son état sera jugé compatible.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Un homme blessé s'est rendu à la gendarmerie et s'est accusé d'un meurtre.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-