Bonneville-sur-Touques: le TER percute la voiture sur le passage à niveau non protégé, 3 morts

Bonneville-sur-Touques: le TER percute la voiture sur le passage à niveau non protégé, 3 morts

Publié le 02/11/2017 à 18:37 - Mise à jour à 18:38
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce jeudi, à Bonneville-sur-Touques dans le Calvados, un Train express régional (TER) a percuté une voiture au moment où celle-ci traversait un passage à niveau non protégé. Un couple et leur enfant d'une dizaine d'années sont mort sur le coup et le train a déraillé sous l'effet du choc.

Le passage à niveau n'était pas sécurisé et était seulement signalé par des panneaux. Et la voiture ne l'a visiblement pas anticipé. Trois personnes sont mortes lorsque la voiture dans laquelle elle se trouvait a été précité par un Train express régional (TER) de la ligne Deauville-Pont-L'Evque dans le département du Calvados.

Les faits se sont produits ce jeudi 2 à hauteur de Bonneville-sur-Touques, non loin de Deauville. Il était environ 16h lorsque la tragédie s'est produite.

Le scénario est hélas déjà connu, se produisant sporadiquement sur des passages à niveaux non signalés et sans barrière. La voiture s'est engagé au moment où le train passait. Le véhicule arrivait-il à une trop grande vitesse pour prévoir la présence de la voie ferrée? L'enquête sera chargée de le comprendre. Mais l'impact n'a laissé aucune chance aux trois occupants de la voiture, un couple et leur enfant d'une dizaine d'années, mort sur place sans que les secours ne puissent leur apporter assistance.

Sous la force du choc, le train a même déraillé mais ne s'est pas couché sur la voie, évitant un bilan peut-être plus lourd encore. Aucun des 95 passagers n'est sérieusement blessé selon une information de la préfecture.

Le préfet, face à la gravité de l'accident, a d'ailleurs décidé de déclencher le plan Orsec-NoVI (un signe signifiant "nombreuses victimes"), permettant de mobiliser 17 centres de secours et l'installation d'un centre de gestion de crise provisoire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Sous l'effet du choc, le train a déraillé sans se coucher sur la voie.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-