Bordeaux: des panneaux contre les djihadistes installés aux portes de l'agglomération girondine

Bordeaux: des panneaux contre les djihadistes installés aux portes de l'agglomération girondine

Publié le :

Lundi 09 Avril 2018 - 17:24

Mise à jour :

Lundi 09 Avril 2018 - 17:41
©Facebook
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des panneaux d’entrée de ville "anti-djihadistes" ont été installés un peu partout sur l'agglomération bordelaise, la semaine dernière. Une action similaire avait été menée à Toulouse fin mars.

L'action n'a pas été revendiquée mais elle pourrait venir d'une frange de l'ultra-droite. Comme à Toulouse fin mars, une bonne dizaine de panneaux de signalisation comportant l'inscription "djihadistes" barrée de rouge ont récemment été installés à différentes entrées de villes de l'agglomération bordelaise.

Un peu moins d’une dizaine de ces faux panneaux étaient accrochés sous de vrais panneaux d’entrée ou de sortie de ville à Talence, Mérignac, Bordeaux et Pessac, rapporte Sud-Ouest. L'installation a été probablement réalisée dans la nuit de jeudi 5 à vendredi 6. La police a été avisée des faits et a ouvert une enquête.

Une action similaire avait été découverte le 27 mars dernier à Toulouse. Une enquête avait été ouverte et à la Sûreté départementale de Haute-Garonne doit se charger, après prélèvements (ADN et empreintes) sur les panneaux et visionnage des images de vidéosurveillance, d'identifier les responsables.

Voir aussi - Toulouse: des panneaux contre les djihadistes installés aux portes de la ville

Mais sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont rapidement estimé qu'il s'agit d'une action de l'antenne toulousaine du groupe d'extrême droite Génération Identitaire. Une quinzaine de jours avant l'installation des panneaux, des membres du groupe avaient tracté à travers la ville pour protester contre le retour des djihadistes français à Toulouse en alertant le maire Jean-Luc Moudenc: "Nous lançons dès aujourd’hui une importante campagne afin d’alerter la population toulousaine, ainsi que notre maire, sur le danger que représente les retours des djihadistes toulousains", avaient-ils déclaré le 10 mars.

L'action dans l'agglomération bordelaise n'a pas été revendiquée ce lundi 9. Elle a tourtefois été realyé par le site d'extrême droite Info Bordeaux. 

 

Un peu moins d’une dizaine de ces faux panneaux étaient accrochés dans des villes girondines.


Commentaires

-