Bordeaux: le braqueur du Burger King aurait aussi décapité le quinquagénaire de Clamart

Bordeaux: le braqueur du Burger King aurait aussi décapité le quinquagénaire de Clamart

Publié le :

Lundi 26 Décembre 2016 - 15:13

Mise à jour :

Lundi 26 Décembre 2016 - 15:37
©Thibaud Moritz/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme blessé et interpellé dimanche après le braquage du Burger King de Bordeaux et un échange de tirs avec la police est également soupçonné d'être l'auteur du meurtre d'un quinquagénaire, retrouvé décapité jeudi à Clamart. Gravement blessé lors de sa fuite mais hors de danger, le jeune homme est toujours hospitalisé ce lundi.

L'arrestation du braqueur dimanche 25 aurait permis de mettre la main sur l'auteur du crime atroce perpétré trois jours plus tôt à plusieurs centaines de kilomètres de distance.

Un homme arrêté pour avoir braqué un restaurant Burger King à Bordeaux aurait en effet été identifié comme le "décapiteur" de Clamart (Hauts-de-Seine). Une information qui doit cependant encore être confirmée notamment par l'ADN, mais les soupçons sont suffisamment lourds pour que le Parquet de Nanterre, cité par Le Parisien, déclare qu'il est "très vraisemblable qu'il s'agisse d'une seule est même personne".

Dimanche soir, ce jeune homme de 19 ans aurait fait irruption dans le Burger King de Bordeaux, situé rue Sainte-Catherine, près du cours Victor Hugo. Il était, selon les premiers éléments de l'enquête, armé d'un sabre et d'un pistolet. Il aurait exigé qu'on lui remette la caisse mais a finalement dû prendre la fuite à bord d'une voiture.

Pris en chasse par la police, le braqueur a encastré son véhicule entre un poteau et des toilettes publiques au bout d'à peine 500 mètres, place de la République. Il aurait ensuite tenté de poursuivre sa course à pied, tirant sur le policiers qui le poursuivaient. Ceux-ci ont répliqué, le blessant gravement. Touché à l'épaule, le jeune homme était toujours hospitalisé ce lundi 26 au CHU de Bordeaux, mais son pronostic vital ne serait plus engagé.  

Les autorités n'ont pas précisé pour quelles raisons les enquêteurs ont établi un lien avec le meurtre découvert jeudi 22 à Clamart ou si le jeune homme -identifié par Le Parisien comme un certain Stepan Lutsin- était déjà suspecté avant même le braquage.

Jeudi à Clamart, une femme avait découvert dans la chambre de l'appartement familial le cadavre de son mari. Il a vraisemblablement été poignardé à plusieurs reprises à l'abdomen. Sa tête tranchée reposait à quelques mètres de la dépouille.

Très vite, les enquêteurs avaient écarté la piste terroriste, ce que semble confirmer le braquage du restaurant. La piste "familiale" avait alors était évoqué pour expliquer la mort de cet homme de 57 ans "sans histoire". On ignorait encore ce lundi si l'arrestation de Bordeaux était venu la confirmer ou l'infirmer.

"Il est très vraisemblable que l'auteur du vol à main armée du Burger King, blessé lors de son interpellation, soit aussi celui du meurtre de Clamart", a déclaré le parquet au quotidien, précisant toutefois qu'il"reste de nombreuses vérifications à effectuer, notamment concernant l'ADN".

 

Après une courte course-poursuite en voiture, le suspect a pris la fuite à pied et a été touché par les tirs des forces de l'ordre.


Commentaires

-