Bordeaux: un policier de la BAC s'est suicidé

Bordeaux: un policier de la BAC s'est suicidé

Publié le :

Dimanche 18 Décembre 2016 - 15:36

Mise à jour :

Dimanche 18 Décembre 2016 - 15:37
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un brigadier-chef d'une quarantaine d'années, en arrêt maladie depuis quinze jours suite à une tentative de suicide, s'est pendu samedi soir au commissariat central de Meriadeck, près du centre-ville de Bordeaux.

Un homme policier d'une quarantaine d'années s'est suicidé samedi 17 au commissariat central de Meriadeck, tout près du centre-ville de Bordeaux, en Gironde.

"Un fonctionnaire de police s'est suicidé par pendaison hier soir et il a été découvert vers 21h40 au sein du commissariat central" a déclaré le vice-procureur Bertrand Rouède.

L'individu, un brigadier-chef de la BAC (Brigade anti-criminalité), se serait pendu avec des ceinturons dans un local technique du commissariat, selon une information révélée par Sud Ouest.

Cette homme était en arrêt maladie depuis une quinzaine de jours suite à une première tentative de suicide. Il ne devait pas travailler au moment du drame et aurait dû se trouver à l'hôpital psychiatrique Charles Perrens de Bordeaux, où il s'était fait interner librement.

Bertrand Rouède a précisé qu'une enquête avait été ouverte et confiée à la police judiciaire. Pour les besoins de l'enquête, une autopsie a été ordonné mais il n'y a "pas trop de doutes sur ce qui a pu se passer" a expliqué le vice-procureur.

Ce drame intervient quelques jours après que trois gendarmes se soient suicidés en Saône-et-Loire, en Côte-d'Or et dans les Hauts-de-Seine. Il n'est pas non plus sans rappeler le suicide d'un autre policier à Palavas-les-Flots, près de Montpellier, le 19 novembre dernier. Une individu qui travaillait au commissariat central de Montpellier s'était suicidé sur la plage avec son arme de service, en se tirant une balle dans la tête.

Les suicides chez les policiers sont de plus en plus nombreux. En 2015, ils étaient 45 policiers et 25 gendarmes à s'être donné la mort.

 

Le drame s'est déroulé dans un local technique du commissariat central de Meriadeck, près du centre-ville de Bordeaux.


Commentaires

-