Bouches-du-Rhône: deux règlements de comptes à la kalachnikov en 24 heures

Bouches-du-Rhône: deux règlements de comptes à la kalachnikov en 24 heures

Publié le :

Vendredi 06 Avril 2018 - 10:51

Mise à jour :

Vendredi 06 Avril 2018 - 11:07
© boris HORVAT / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme connu des services de police pour trafic de drogue a été abattu par deux hommes armés de fusils d'assaut dans la nuit de jeudi à ce vendredi à Vitrolles (Bouches-du-Rhône). La veille, une attaque similaire avait coûté la vie à deux individus à Marseille.

La piste du règlement de comptes entre trafiquants de drogues ne semble guère faire de doute après une nouvelle mort violente enregistrée dans les 24 heures suivant une autre attaque mortelle similaire.

Un homme âgée de 38 ans a été abattu dans la nuit de jeudi 5 à ce vendredi 6 avril à Vitrolles. Le mode opératoire rappelle clairement celui des dealers rivaux.

Lire aussi: Marseille - un jeune homme tué par une rafale de Kalachnikov

La victime se trouvait rue Martin Luther King et sortait de son domicile. Mais deux hommes l'attendaient en voiture et ont tiré à plusieurs dizaines de reprises sur lui, vraisemblablement avec des armes de guerre, avant de prendre la fuite. Pas moins d'une quarantaine de douilles de 7,62 mm, le calibre de la kalachnikov, ont été retrouvées su les lieux du crime.

"L'homme était très défavorablement connu des services de police, notamment pour des affaires de stupéfiants, ce qui laisse penser que nous sommes en présence d'un règlement de comptes", a fait savoir la Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône.

Les tireurs ont ensuite pris la fuite. Un véhicule identifié comme celui utilisé dans l'attaque a été retrouvé, incendié, quelques heures plus tard à une vingtaine de kilomètres de là à Luynes, près d'Aix-en-Provence.

Jeudi 5 au matin, c'est deux hommes qui avaient été abattus, là encore avec des armes de type kalachnikov selon les premiers éléments relevés, dans le 10ème arrondissement de Marseille.

Ces attaques portent à neuf le nombre de personnes tuées dans le département lors de règlements de compte présumés ou avérés depuis le 1er janvier dernier. Ce qui augure un bilan bien plus lourd que les 14 personnes tuées sur la totalité de l'année 2017, et même que les 26 morts de 2016.

L'homme aurait été abattu à la kalachnikov dans un règlement de comptes entre trafiquants de drogue.


Commentaires

-