Bouches-du-Rhône: une femme enceinte tuée par balles, son ex-compagnon suspecté

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Bouches-du-Rhône: une femme enceinte tuée par balles, son ex-compagnon suspecté

Publié le 05/08/2019 à 07:45 - Mise à jour à 07:46
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une femme enceinte âgée d'une trentaine d'année a été abattue de plusieurs balles dimanche 4 à Martigues. Son ex-compagnon, avec qui elle avait un enfant, pourrait être impliqué. Cela en ferait le 85ème féminicide de l'année.

Une jeune femme enceinte de cinq mois a été tuée par balles dimanche dans la soirée à Marignane dans les Bouches-du-Rhône alors qu'elle était dans sa voiture dans le quartier de l'Estéou.

Selon les pompiers cités par La Provence, la trentenaire venait récupérer son premier fils de sept ans chez son ex-compagnon.

Pour le procureur de la République d'Aix-en-Provence, ce dernier "pourrait être impliqué" dans ce qui pourrait donc être un féminicide. L'homme aurait reproché à son ex d'avoir "refait sa vie".

A voir aussi: Féminicides: des féministes rendent hommage à Marie Trintignant tuée il y a 16 ans

En fuite après le drame, l'homme âgé de 32 ans a finalement été retrouvé alors qu'il rejoignait le quartier pavillonnaire de l'Estéou où il réside.

La trentenaire a quant à elle été touchée de plusieurs balles à l'abdomen à bout portant avant même qu'elle n'ait pu quitter sa voiture. Elle est rapidement décédée des suites de ses blessures selon les pompiers.

Le principal suspect est donc actuellement interrogé par les forces de l'ordre. Ce meurtre pourrait être le 85ème féminicide de l'année 2019.

A lire aussi:

Féminicides: les proches de 34 victimes proposent des mesures pour le Grenelle

Tentative de féminicide: une femme amputée de deux doigts

Féminicides: 121 en 2018, un tous les trois jours

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Une femme a été tuée par balles dimanche à Marignane, son ex-compagnon a été interpellé.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-