Bouguenais: une fillette de 7 ans morte noyée, la base de loisirs reste fermée faute de maîtres-nageurs

Bouguenais: une fillette de 7 ans morte noyée, la base de loisirs reste fermée faute de maîtres-nageurs

Publié le :

Mardi 11 Juillet 2017 - 08:30

Mise à jour :

Mardi 11 Juillet 2017 - 08:32
©Andrij Bulba/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Samedi 8, une enfant de sept ans est morte noyée dans le plan d'eau de la base de loisirs de Roche Ballue à Bouguenais (Loire-Atlantique). Très choqués, cinq sauveteurs du site n'ont pas pu reprendre le travail, ce qui a entraîné la fermeture temporaire des lieux.

Toutes les conditions de sécurité étaient pourtant réunies pour ce jour de grande affluence sur la base de loisirs de Roche Ballue, à Bouguenais dans le département de Loire-Atlantique, non loin de Nantes. Une quinzaine de maîtres-nageurs quadrillent en effet le plan d'eau pour porter assistance si besoin aux personnes en difficulté pour un lieu qui accueillir jusqu'à 3.000 personnes les jours de forte affluence.

Ces mesures de sécurité n'ont malheureusement pas empêché un drame de survenir samedi 8, lorsqu'une petite fille de sept ans s'est noyée dans le plan d'eau malgré l'intervention rapide des sauveteurs. Ces derniers avaient déjà sorti deux petits de l'eau. Mais leur intervention pour la troisième victime n'a pas permis hélas de lui faire échapper à la mort.

Cinq maîtres-nageurs sont pourtant intervenus pour ramener la fillette au bord et tenter de la réanimer. Pendant une heure d'effort, tout a été tenté avant que la terrible évidence ne s'impose, l'enfant était morte. Une autopsie pratiquée dans la foulée confirmera d'ailleurs que la petite fille s'est noyée.

Dans la foulée de cet accident dramatique, la base de loisirs a été fermée. Problème, elle pourrait ne pas rouvrir de sitôt. Le maire de la commune a en effet refusé que les cinq maîtres-nageurs intervenus pour sauver l'enfant ne reprennent le travail dans l'immédiat. Ils sont en effet très choqués de n'avoir rien pu faire et d'avoir vu la petite fille mourir dans leurs bras.

Or, alors que la haute saison vient de débuter, il est quasiment impossible de trouver des professionnels disponibles car la plupart sont sollicités pour des postes saisonniers sur la côte atlantique. Faute de personnels, la Roche Ballue endeuillée reste portes closes.

Rien n'a pu être fait pour ramener l'enfant à la vie.


Commentaires

-