Brest: des enfants rouent de coups des étudiants en plein centre-ville pour les détrousser

Brest: des enfants rouent de coups des étudiants en plein centre-ville pour les détrousser

Publié le :

Lundi 04 Septembre 2017 - 09:20

Mise à jour :

Lundi 04 Septembre 2017 - 09:21
© VALERY HACHE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dans la nuit de samedi à dimanche, un groupe d'étudiants de Brest a été attaqué par des enfants qui les ont frappés pour leur voler leurs effets personnels. Le plus jeune des agresseurs arrêtés par la police a huit ans.

C'est une agression pour le moins étrange et particulièrement troublante qui s'est déroulée à Brest dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3. Un groupe d'étudiants a été violemment attaqué par des enfants dont certains n'avaient pas 10 ans. Et on est loin dans cette affaire du simple vol opéré en toute discrétion. Non, les étudiants ont question ont été roués de coups par les enfants qui souhaitaient ni plus ni moins que les dépouiller de leurs effets personnels.

C'est le quotidien Le Télégramme qui révèle l'information. Les faits se déroulent dans le secteur de la place de la Liberté, en plein cœur de la ville juste en face de la mairie. Les étudiants sont pris à partie par des jeunes qui en veulent à leurs affaires. Assez naturellement, les étudiants parviennent à résister à leurs agresseurs. Mais le tumulte va pousser d'autres enfants à se joindre à la bagarre. Dépassés par le nombre, les étudiants vont alors subir une pluie de coups et ils finiront même légèrement blessés.

La police va cependant arriver sur les lieux rapidement et pourra mettre fin à l'agression. Elle appréhendera au passage trois des auteurs. Si le plus âgé a 14 ans –et est donc responsable pénalement– le profil des deux autres fait froid dans le dos: ils n'ont en effet que 8 et 9 ans.

Les agresseurs ont tous les trois le même profil, ce sont des "mineurs isolés" échappant donc à tout contrôle parental. L'agresseur de 14 ans sera convoqué devant un juge des enfants pour répondre de ses actes devant cette juridiction spéciale. Les deux autres, qui n'ont pas l'âge pour être traduits en justice, ont été confiés à l'aide sociale à l'enfance du Finistère.

La police a arrêté trois agresseurs, dont deux enfants de 8 et 9 ans.


Commentaires

-