Brest: ivre, le policier récupère son arme de service et ouvre le feu en pleine rue

Brest: ivre, le policier récupère son arme de service et ouvre le feu en pleine rue

Publié le 01/06/2017 à 07:05 - Mise à jour à 07:10
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un policier de Brest a été mis en examen et incarcéré mercredi pour avoir, sous le coup de l'alcool et de la colère après une agression, utilisé son arme service dans la rue en tirant a priori en l'air. Une enquête administrative a également été ouverte.

Il était en état d'ébriété avancé. Un policier de Brest a été interpellé dans la nuit de lundi 29 à mardi 30 pour avoir ouvert le feu en pleine rue avec son arme de service, suite à une agression dont il a été victime dans la journée de lundi. Il a été mis en eamen pour violence avec arme et mise en danger de la vie d'autrui mercredi 31.

Rentrant chez lui lundi, l'homme âgé d'une cinquantaine d'années explique que trois hommes sont venus l'agresser. C'est la troisième fois que le fonctionnaire est attaqué en quelques semaines, a priori dans le cadre d'attaques en lien avec sa profession de policier. Excédé, et alcoolisé, par les faits, il retourne alors au commissariat où il parvient à récupérer son arme de service et à la sortir de l'établissement dans des conditions qui restent encore à définir avec exactitude. Une enquête administrative de l’inspection générale de la police nationale a été ouverte.

Il se rend alors sur la place de la Liberté de Brest, à la recherche de ses agresseurs. Il ne les trouvera pas, mais "sentant leur présence", il tirera deux fois en l'air. Il a expliqué lors de sa garde à vue vouloir "impressionner". Des témoins expliquent que l'homme a en réalité tiré en direction d'un groupe. Une chose est sûre: au moment de son arrestation, le policier présentait un taux d'alcoolémie de 2,5 grammes par litre de sang.

Le fonctionnaire de police a été placé en détention provisoire. Pour sa sécurité, du fait de sa notoriété auprès de certains délinquants en tant que policier, il n'a pas été incarcéré à Brest. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le policier avait été agressé à plusieurs reprises les semaines précédentes.

Fil d'actualités Opinions