Bretagne: battu à mort pour une dette de drogue "ridicule"

Bretagne: battu à mort pour une dette de drogue "ridicule"

Publié le :

Mardi 24 Juillet 2018 - 14:59

Mise à jour :

Mardi 24 Juillet 2018 - 15:20
Un quadragénaire est décédé vendredi à Brest, deux jours après avoir été roué de coups. Il avait été agressé à cause d'une dette de stupéfiants "ridicule". L'homme soupçonné de l'avoir frappé à mort a été mis en examen.
© BORIS HORVAT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 44 ans est décédé vendredi 20 à l'hôpital de la Cavale Blanche de Brest, dans le Finistère, soit deux jours après avoir été roué de coups. Il a été agressé pour une dette "ridicule" de stupéfiants selon Le Télégramme.

Les faits se sont produits à Lanvern, près de Quimper, mercredi 18. Le quadragénaire, gros consommateur d'héroïne, rendait visite à un couple d'amis, eux aussi toxicomanes.

Mais les trois ont été surpris par un quatrième invité, âgé de 30 ans. Il aurait alors pris à partie la victime qui selon lui devait de l'argent, une dette de drogue, avant de quitter les lieux.

A voir aussi: Miss Prestige National 2015 arrêtée en possession de cocaïne et d'héroïne

Mais comme l'a rapporté Ouest France le trentenaire est revenu peu de temps après au domicile du couple, accompagné par un autre individu cette fois, où le quadragénaire se trouvait toujours.

les deux hommes ont alors roué de coups, principalement des coups de poings à la tête, le consommateur d'héroïne à tel point qu'il est tombé dans le coma. Conduit à l'hôpital par son couple d'amis, son état a nécessité qu'il soit transféré à l'hôpital de la Cavale Blanche.

Il ne s'est pas réveillé et a été déclaré mort des suites de ses blessures vendredi. L'un de ses agresseurs a été arrêté et mis en examen pour homicide volontaire. Son complice est quant à lui toujours recherché par les forces de l'ordre.

A lire aussi:

Cocaïne et héroïne en plein essor - les tendances inquiétantes de la drogue en France

Michaël Blanc arrivé à Genève après 19 ans en Indonésie pour trafic de drogue

Cocaïne, ecstasy... L'analyse des drogues pour sensibiliser les usagers aux risques

Transporté à l'hôpital après avoir été roué de coups, l'homme n'a pas survécu à ses blessures.


Commentaires

-