Bus scolaire: Royal et Vallaud-Belkacem se rendent sur place

Bus scolaire: Royal et Vallaud-Belkacem se rendent sur place

Publié le :

Jeudi 11 Février 2016 - 14:38

Mise à jour :

Jeudi 11 Février 2016 - 14:38
Fabrice Coffrini/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Quelques heures après le terrible accident d'un bus scolaire lors duquel six adolescents ont trouvé la mort, ce jeudi matin en Charente-Maritime, Najat Vallaud-Belkacem et Ségolène Royal ont annoncé se rendre sur place. Les ministres tiennent à "soutenir les familles dans la détresse".

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, qui a la tutelle des transports, et la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem ont annoncé ce jeudi 11 qu'elles se rendaient en Charente-Maritime, où un accident entre un bus scolaire et un poids lourd a tué six adolescents.

"Suite au terrible drame survenu en Charente-Maritime impliquant un minibus scolaire, Ségolène Royal se rend sur place pour soutenir les familles dans la détresse", a déclaré un porte-parole de la ministre à l'AFP, ajoutant qu'elle serait sur place en milieu de matinée.

Un peu avant 9h, l'ancienne présidente de la région Poitou-Charentes avait indiqué sur Twitter: "Gouvernement apporte tout son soutien aux familles des victimes de l'accident de car à Rochefort et partage leur détresse. Départ sur place".

"Très vive émotion face au drame qui touche les familles & la communauté éducative à Rochefort", a pour sa part tweeté vers 9h15 Najat Vallaud-Belkacem. La ministre de l'Education nationale se rendra également sur place, a déclaré à l'AFP son service de presse.

Au moins six adolescents ont trouvé la mort lors de ce nouvel accident de bus scolaire ce jeudi, au lendemain d'une catastrophe similaire qui avait déjà coûté la vie à deux élèves de 12 et 15 ans dans le Doubs, mercredi.

L'accident a eu lieu à Rochefort (Charente-Maritime). Selon les tous premiers éléments, le drame serait dû cette fois-ci à une collision, alors que dans le Doubs il s'agissait d'une sortie de route. Le secrétaire d'Etat Alain Vidalis a ainsi expliqué qu'un camion transportant des gravas aurait perdu une pièce de sa remorque, laquelle serait venue violement percuter le car scolaire. En plus des six jeunes tués, le secrétaire d'Etat a évoqué trois blessés. La préfecture de Charente-Maritime a quant à elle fait part de deux cas "d'urgence relative".

 

"Suite au terrible drame survenu en Charente-Maritime impliquant un minibus scolaire, Ségolène Royal se rend sur place pour soutenir les familles dans la détresse", a déclaré un porte-parole de la ministre (ici le bus accidenté du Doubs).

Commentaires

-