Caen - Exhibitions sexuelles, humiliations sexistes et films porno: la justice ouvre une enquête sur les bizutages dans la fac de médecine

Caen - Exhibitions sexuelles, humiliations sexistes et films porno: la justice ouvre une enquête sur les bizutages dans la fac de médecine

Publié le :

Mardi 24 Octobre 2017 - 08:43

Mise à jour :

Mardi 24 Octobre 2017 - 08:44
Vendredi, des étudiants ont dénoncé les pratiques humiliantes et confinant à l'agression sexuelle perpétrées lors des bizutages de la faculté de médecine. La justice a décidé d'ouvrir une enquête pour faire la lumière sur ces actes qui sortiraient un peu trop du cadre traditionnellement de mauvais goût des "carabins".
©Daniel70ml/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les soirées étudiantes et les bizutages des facultés de médecine ont largement fait leur réputation sur le manque de bon goût assumé, et l'ambiance particulièrement grivoise qui y règne. Mais à Caen, les choses semblent avoir suffisamment dérapé pour le parquet décide d'ouvrir une enquête. En cause? Des dénonciations faites par deux syndicats étudiants –Sud Etudiants et SL Caen– sur les pratiques de "La corpo", l'association chargée de gérer les festivités des "carabins". Et qui avait visiblement une conception de la chose intégralement tournée vers le sexe, pas toujours consenti selon les détracteurs.

Selon les témoignages rapportés, mais qui n'ont pas encore été confirmés par l'enquête, la règle du jeu était particulièrement perverse puisqu'elle permettait de reproduire dans la durée les dérapages. Des groupes d'étudiants se voyaient en effet assignés des défis et ceux qui parvenaient à les réaliser pouvaient, l'année suivante, intégrer les fonctions permettant l'organisation des soirées étudiantes pour un an. Une motivation apparemment suffisante pour se prêter au jeu.

Et le "jeu" en question n'y allait pas par quatre chemins. Au menu des défis à relever, les choses commencent par mimer une masturbation, puis ensuite, pour ces messieurs, à exhiber leur pénis devant une fille en la regardant droit dans les yeux ou, pour les jeunes étudiantes, à se photocopier la poitrine avec l'appareil mis à disposition par "La corpo" et qui sert habituellement à reproduire les cours qui seront distribués. Les syndicalistes étudiants qui ont dénoncé les faits assurent que la phase "ultime" va beaucoup plus loin encore: la réalisation d'un film porno, l'atout phare pour pouvoir intégrer ensuite le saint des saints de l'association.

La présidence de l'université de Caen a d'ores et déjà annoncé que le week-end d'intégration, moment traditionnel de bizutage et de consommation d'alcool massive, a été annulé. Il devait avoir lieu à la fin de la semaine.

Les pratiques de bizutage de la fac de Caen sont soupçonnées de dépasser largement le cadre festif.


Commentaires

-