Caen: il vole une paire de chaussettes à 5,95 euros et écope de 6 mois de prison ferme

Caen: il vole une paire de chaussettes à 5,95 euros et écope de 6 mois de prison ferme

Publié le 31/10/2017 à 16:28 - Mise à jour à 16:41
© Franck Fife / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 23 ans a été condamné à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Caen, mercredi dernier, pour avoir dérobé une paire de chaussettes. Il était en état de récidive.

Son petit larcin l'a amené directement en prison. Un demandeur d'asile présumé comparaissait mercredi 25 devant le tribunal correctionnel de Caen pour avoir dérobé une paire de chaussette dans un magasin d'un centre commercial de la ville, rapporte La Manche Libre. L'individu a écopé de six mois de prison ferme.

Les faits se sont produits dans un magasin "New-Yorker". Le suspect tente de dérober le produit, qui coûte 5,95 euros, mais son manège interpelle la gérante de la boutique qui le stoppe à la sortie. Là l'homme va la brutaliser une première fois en la menaçant de lui "casser la gueule". Quand la police arrive sur place, le contrevenant s’est déjà permis de bousculer la gérante. Il poursuivra d’ailleurs ses menaces en lui montrant son poing. Le voleur est finalement interpellé non sans mal par les forces de l'ordre.

A la barre, ce jeune homme de 23 ans, s'est défendu, avec l'aide d'un interprète, en expliquant n'avoir pas menacé la gérante: "Je n'ai pas menacé, mais, je suis au pays des droits de l'homme, et je n'ai pas de logement depuis 2014, alors, ça m'énerve! Sans argent, j'ai besoin de chaussettes. C'est elle qui était agressive". 

"Votre identité est invérifiable", l'a interrogé la présidente du tribunal: "Est-ce vous qui avez été condamné à cinq mois de sursis pour violences avec usage et menace d'une arme le 4 mai dernier?". Réponse de l'intéressé: "Oui".

Sa sincérité n'a pas touché les magistrats en charge de son dossier puisqu'il écope d'un mois de prison ferme auquel s'ajoutent les cinq mois de son ancien sursis, soit six mois de prison ferme.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme se trouvait en état de récidive.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-