Caen: le maire rencontre un faux porte-parole des gilets jaunes, ancien du FN

Caen: le maire rencontre un faux porte-parole des gilets jaunes, ancien du FN

Publié le :

Jeudi 06 Décembre 2018 - 15:11

Mise à jour :

Jeudi 06 Décembre 2018 - 15:23
Le maire de Caen Joël Bruneau a rencontré lundi un porte-parole des gilets jaunes, un certain Patrick Bunel. Sauf que celui-ci n'a jamais été élu dans le territoire et se trouve être un ancien salarié du service d'ordre du Front national et proche de Bruno Mégret. Il est maintenant accusé de vouloir récupérer le mouvement au profit de l'extrême droite.
© - / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le maire de Caen Joël Bruneau a rencontré lundi 3 un gilet jaune pour entendre ses revendications. En fin d'après-midi, l'édile a donc échangé avec Patrick Bunel, présenté comme un porte-parole local du mouvement.

Pourtant, il semblerait que personne n'ait élu cet homme qui se présente comme un agriculteur qui demande le litre de carburant à un euro.

Patrick Bunel est aussi connu localement pour avoir été directeur du musée Airborne de Sainte-Mère-Eglise entre 2006 à 2011. Il avait quitté son poste, sous le joug de poursuites pour fausses factures, il a été totalement blanchi dans cette affaire depuis.

A voir aussi: "Acte 4" - plus de 35.000 Gilets jaunes à Paris samedi?

Mais surtout, et c'est ce qui semble le plus déranger ses détracteurs, il est un ancien salarié du service d'ordre du Front national et un très proche de Bruno Mégret.

Ses détracteurs, dont une autre "porte-parole" qu'il accuse de ne pas avoir été élue non plus, le pointent du doigt et assurent qu'il tente de récupérer le mouvement pour le compte de l'extrême droite.

"Vos propos portent à confusion vous vous autoproclamez porte-parole des gilets jaunes?? De quel droit? On ne vous connaît pas et veut pas de vous en tant que porte-parole je ne veux pas que vous me représentiez", lui a fait savoir une internaute, soutenue par d'autres, alors qu'il indiquait sur les réseaux sociaux avoir pu s'entretenir avec le maire de la ville.

Il a nié les accusations de tentative de récupération politique dans une vidéo publiée sur le groupe Facebook qu'il a lui-même créé et qui compte un peu plus de 500 membres.

Du côté de la mairie, on assure que "les engagements politiques" de Patrick Bunel n'ont pas été discutés lors de la réunion. Le mouvement des gilets jaunes "est, par nature, composé de personnes d’horizons divers. Recevoir les gens ne signifie pas que nous adhérons à leurs idées", a fait savoir l'organisation à Liberté.

A lire aussi:

Gilets jaunes: Laurent Wauquiez réclame l'état d'urgence (vidéo)

Un camion force un barrage de gilets jaunes et heurte un policier

"Gilets jaunes": l'exécutif annule les hausses de taxe pour 2019

Un porte-parole des gilets jaunes issu de l'extrême droite a rencontré le maire de Caen.


Commentaires

-