Calais: totalement ivre, il menace de jeter un bébé dans le vide si on ne lui ressert pas un verre

Calais: totalement ivre, il menace de jeter un bébé dans le vide si on ne lui ressert pas un verre

Publié le 27/11/2016 à 16:10 - Mise à jour à 16:20
©David W Cerny/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une fête, placée sous le signe de l'alcool à hautes doses, a failli tourner au drame quand un homme a suspendu un bébé au-dessus du vide, se plaignant d'un verre refusé. Mis à la porte par les autres convives, il a été arrêté et placé en garde-à-vue.

La soirée était "bien arrosée" dixit le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer. Elle aurait pu se finir tragiquement. Dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26, un homme a suspendu un bébé au-dessus du vide, exprimant ainsi son mécontentement pour un verre d’alcool refusé.

Les faits se déroulent à Calais, rue des Fontinettes. La locataire d’un appartement organise chez elle une petite fête privée réunissant une dizaine de convives. L’alcool coule à flots, et, à 1 heure du matin, la soirée dérape. L’un des invités, un homme de 52 ans, déjà très fortement éméché, demande qu’on lui serve un nouveau verre. L’hôte refuse, jugeant sans doute que l’individu avait déjà largement dépassé les bornes.

Visiblement "agacé" de se voir opposer un refus, sans doute pourtant souhaitable, le quinquagénaire aviné se saisit du bébé de trois mois de l’une des invitée. Il se dirige vers la fenêtre et le suspend dans la vide, exigeant le plus sérieusement du monde qu’on le resserve. Sous peine de quoi il lâche l’enfant.

Les autres invités parviennent à éviter le drame. Ils récupèrent le bébé et chassent l’inconscient qui n’aurait pas hésité à commettre l’irréparable pour exiger un peu de boisson. La locataire de l’appartement décide cependant de ne pas en rester là et appelle la police pour signaler l’incident. L’homme sera interpellé un quart-d’heure plus tard alors qu’il regagne son domicile. Sans doute péniblement d’ailleurs, car dès son arrestation, il devra être placé en cellule de dégrisement.

L’homme a été placé en garde-à-vue. Celle-ci a dû même être prolongée, les policiers n’étant pas parvenus à entendre encore tous les témoins, l’état d’ébriété de certains nécessitant un petit temps d’attente avant qu’ils ne soient aptes à relater les faits.

L’homme devrait être déféré ce dimanche et être mis en examen pour "menaces sous condition" et peut-être pour "tentative d’homicide sur mineur de moins de quinze ans".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme était dans un état d'ébriété très avancé.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-