Calais: un migrant tué sur la rocade, probable délit de fuite

Calais: un migrant tué sur la rocade, probable délit de fuite

Publié le :

Vendredi 22 Décembre 2017 - 10:12

Mise à jour :

Vendredi 22 Décembre 2017 - 10:19
Un migrant, probablement d'origine afghane, a été tué jeudi soir sur la rocade menant au port de Calais. Les enquêteurs privilégient la piste d'un accident de la route suivi d'un délit de fuite. Il s'agirait du troisième migrant tué dans ces conditions en 2017.
©Pascal Rossignol/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Nouveau drame de l'immigration autour de Calais. Un homme a trouvé la mort dans la nuit de jeudi 21 à ce vendredi 22 sur la rocade menant au port, et à l'espoir d'un passage vers l'Angleterre pour des centaines de migrants encore présents dans le secteur.

La victime, dont l'âge n'a pas été dévoilé, pourrait être de nationalité afghane, selon les premières informations dévoilées par la préfecture.

Lire aussi: Un an après la "jungle", les passeurs renouvellent leurs modes opératoires

L'enquête de police qui a été ouverte devra déterminer les causes et circonstances du décès. Mais il apparaît que l'homme a été vraisemblablement percuté par une voiture qui aurait ensuite pris la fuite. Un comportement qui pourrait valoir au conducteur une peine de trois à cinq ans de prison en fonction des circonstances du drame, et s'il est retrouvé.

Les accidents impliquant des migrants sont réguliers sur les routes menant à la zone portuaire de Calais depuis maintenant plusieurs années. Beaucoup y tentent de monter à bord de camions à l'arrêt.

Voir: Un migrant meurt percuté par une voiture près de Calais

Au cours des années 2015 et 2016, 33 migrants avaient ainsi trouvé la mort principalement sur des routes et sur le site d'Eurotunnel, en tentant de rejoindre l'Angleterre, selon un décompte officiel. Un chiffre qui semble nettement en baisse en 2017. En août dernier, les autorités ne comptabilisaient "que" deux morts parmis les migrants. Un conducteur Polonais a également été tué alors qu'un barrage avait été dressé sur la route.

Environ 400 à 600 migrants (les chiffres varient entre les autorités et les associations) vivraient dans le secteur, contre près de 10.000 avant le démantèlement de la "Jungle" en octobre 2016.

Une trentaine de migrants ont été tués aux alentours du port de Calais depuis 2015, notamment sur la rocade.


Commentaires

-