Calvados: deux frères jugés pour le viol dans un bois d'une mineure de 12 ans en 2004

Calvados: deux frères jugés pour le viol dans un bois d'une mineure de 12 ans en 2004

Publié le :

Jeudi 09 Mars 2017 - 18:33

Mise à jour :

Jeudi 09 Mars 2017 - 18:33
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux hommes, dont l'un est proche de mouvements néo-nazis, répondent devant la cour d'assises du Calvados du viol en 2004 d'une jeune fille de 12 ans. Ils ont été confondus dix ans après les faits par leur ADN.

Le procès est inespéré pour la victime aujourd'hui adulte mais âgée de 12 ans au moment des faits. Deux hommes, deux frères aujourd'hui âgé de 47 et 36 ans, font face depuis ce jeudi 9, à huis clos, à la cour d'assise du Calvados à Caen. Ils sont accusés d'avoir, en octobre 2004, kidnappé la jeune adolescente alors qu'elle rentrait de son collège à Vire (Calvados), et de l'avoir violé dans un bois. L'aîné est jugé pour viol et agression sexuelle et son cadet pour complicité.

L'enquête a été longue, et a bien failli ne jamais pouvoir déboucher sur une piste. Les deux tortionnaires de la jeune fille s'échangeaient des prénoms à consonance maghrébine pendant l'acte. La justice soupçonne aujourd'hui qu'il s'agissait-là d'un stratagème volontaire pour orienter l'enquête sur une fausse piste. L'aîné, qui fait face aux accusations les plus graves, est en effet proche de groupuscule néo-nazis et présente plusieurs croix gammées tatouées sur son corps.

Face à l'absence totale de piste sérieuse, l'affaire avait dans un premier temps été classée en 2007. Mais en 2014, les frères ont été arrêtés et condamnés à Rennes dans une affaire de tentative de vol. Au cours de l'enquête pour ce délit bien différent de ce qui les réunit maintenant aux assises, un test ADN a été effectué. Le rapprochement a alors été fait avec les traces retrouvées sur le lieu du viol en 2004.

Le verdict sera rendu vendredi 10. Les deux accusés, qui sont actuellement en détention provisoire, risquent jusqu'à 20 ans de prison.

Les deux hommes risquent jusqu'à 20 ans de prison.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-