Calvados: la stèle d'un officier nazi volée dans un cimetière allemand

Auteur(s)
PP
Publié le 29 juillet 2015 - 09:21
Image
Cimetière Tombe Illustration
Crédits
©Jean-François Gornet/Flickr
Hormis celle de l'officier SS, aucune autre tombe du cimetière n'aurait été vandalisée (photo d'illustration).
©Jean-François Gornet/Flickr
La croix de grès de la tombe d'un officier SS a été dérobée récemment dans un cimetière regroupant des victimes de la Seconde guerre mondiale, dans le Calvados. L'homme enterré là était un chef de char nazi connu pour ses faits d'armes et qui avait reçu de nombreuses médailles.

Il s'agirait du chef de char SS le plus décoré de la Seconde guerre mondiale. La stèle d'un officier nazi célèbre pour ses faits d'armes tout au long du conflit a été dérobée dans le cimetière allemand de La Cambe, dans le Calvados, où reposent près de 21.000 victimes de la bataille de Normandie, relate Ouest France. Selon le quotidien, le ou les voleurs pourraient avoir voulu emporter ainsi un "souvenir" bien douteux.

Ce sont les employés du cimetière qui ont découvert la disparition de la stèle "au cours de la semaine", raconte Ouest France. Cette croix de grès au style très germanique et relativement imposante marquait l'emplacement de la sépulture de Michael Wittmann, capitaine de la Waffen SS. Cette stèle numéro 120 d'apparence anodine, située en bordure du cimetière sous les arbres de la 3e rangée du bloc 47, attire pourtant de nombreux visiteurs Anglais et Américains. 

Ainsi, si les motifs du vol restaient pour l'heure, ce mercredi, inconnus, Ouest France avance qu'il pourrait s'agir d'un vol commis par une ou des personnes qui auraient "voulu dérober un souvenir de bien mauvais goût, en s'emparant de la plaque d'une des tombes les plus visitées du site de La Cambe".

Le maire de la ville Bernard Lenice ne confirme, ni n'infirme cette piste, mais souligne surtout que "même si c'était un officier allemand, on doit le respect aux morts". La stèle devrait prochainement être remplacée. 

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.